dim. Déc 4th, 2022

Les traces de l'Info

L'INFO dans la diversité

L’hommage des amis, journalistes et collègues de RFI à Laurent Sadoux

Kodjo Arre, journaliste : « La disparition de notre confrère Laurent Sadoux nous laisse un vide qu’il sera difficile de combler. C’est une bibliothèque qui s’est envolée. Nous lui souhaitons un bon repos au-delà, et que la terre lui soit légère. »

Mouctar Bah, correspondant de RFI à Conakry : « Chez nous, lorsqu’un être cher meurt, souvent les gens ne disent pas qu’il est mort, mais qu’il s’est éloigné. (…) Je vous adresse à tous mes condoléances attristées, à sa famille, ses proches ainsi qu’à tous ceux qui,l’ont connu ou aimé de par sa voix qui est inimitable. Paix à son âme, que la terre lui soit légère. »

Bitta Bienvenu, journaliste : « Merci, de tout cœur avec vous. Amitié »

Honoré Blao, directeur de la Maison de la presse du Togo : « Nous sommes très attristées par la disparition de Laurent Sadoux (…) Je me souviens toujours de ses présentations des journaux à RFI que je suivais très bien. Ce don, ce talent qu’il possédait à aimanter la radio mondiale. (…) Je comprends qu’il ne voulait abandonner les millions d’auditeurs RFI à travers le monde. C’était pour lui un grand devoir envers ses fans de la radio. C’est une grande voix de la radio qui nous quitte. Mais le timbre de sa voix va continuer à résonner dans les coeurs des journalistes togolais. La Maison de la Presse du Togo lui rend hommage, et nous prions que Dieu l’accueillera au ciel parmi les autres journalistes qui ont quitté ce monde. A la direction de RFI, à toute la rédaction de RFI, nous présentons nos condoléances les plus sincères. Que son âme repose en paix. »

Philippe Cergel, ancien présentateur de RFI : « Si chaque jour est une vie, chaque mort est une nuit. Pensées et condoléances pour la disparition de Laurent. »

Je retiens un bosseur, je retiens quelqu’un qui a beaucoup de respect de l’auditeur…

 

00:00

00:00

Ammi Baba Cissé journaliste au Figaro du Mali : « Toutes mes condoléances, je partage la peine en tant que confrère et en tant qu’inspirateur. Il a été un modèle et une référence. »

Emmanuel Koffi, correspondant de RFI à Abidjan : « Triste. Un grand deuil pour notre maison commune. Laurent était de mon point de vue un grand professionnel qui aimait tant son boulot. Paix à son âme. Condoléances appuyées à sa famille et à toute la rédaction. »

Benjamin Damade, ancien journaliste à RFI : « Bien qu’ayant déserté les couloirs de la radio du monde depuis bientôt trois ans, j’ai été très touché d’apprendre le décès de Laurent. Je tenais simplement à m’associer à votre peine, à joindre quelques pensées à celles que je vois fleurir sur les réseaux sociaux. Je ne suis pas resté si longtemps parmi vous, mais je garde un souvenir jovial de mes antennes avec Laurent. De son accueil chaleureux, son humour et sa bienveillance taquine qui avaient le don de me mettre à l’aise à l’heure d’affronter les premiers directs dans Afrique Midi. Ce n’est pas grand-chose mais dans ce métier où tout le monde file à toute allure, ces petites attentions comptent ..) »

 Source:  RFI