Boghé : renforcer des structures des jeunes pour leur participation au développement local [PhotoReportage]

Boghé : renforcer des structures des jeunes pour leur participation au développement local [PhotoReportage]
Boghé : renforcer des structures des jeunes pour leur participation au développement local [PhotoReportage] Le lancement officiel du projet intitulé « la participation citoyenne des jeunes au développement local de la commune de Boghé » a eu lieu ce 1er Mai 2016 à Boghé, en présence du Hakem Départemental de Boghé Mr Bah Ould Vadel, du Mr Bah Ould Hamedine 2eme adjoint au maire, de l’inspecteur départemental de la jeunesse Mr Bakary Simaka, de l’ancien maire Mr Ba Adama Moussa, les leaders de la société civile, des personnes de ressource : Marieta Abdallah Dia, Samba Fall et Athoumany Diop (modérateur).

14 villages dans la commune de Boghé et 6 Clubs de mouvements de jeunes filles participent au lancement de ce projet et restent les premiers bénéficiaires.

L’objectif vise le renforcement des structures des jeunes pour leur participation au développement local de la commune de Boghé, Ensuite contribuer à la réduction de la pauvreté et à la promotion de la culture de redevablité et de participation.

Sensibiliser les structures des jeunes, les autorités locales et les groupements de femmes sur l’engagement citoyen autour du développement local à Boghé pendant 4 mois.

L’initiative émane de deux partenaires mise en œuvre les Ongs ESD (ensemble pour la solidarité et le développement) et l’ONG AGD (association des gestionnaires pour le développement) appuyés par le programme de l’Union Européenne pour la société civile et la culture (PESCC).

La durée du projet est de 4 mois du 1er Avril au 31 Juillet 2016. Ouvrant, la cérémonie Mr Aliou Nango Ba président de l’ONG ESD et Aliou Abdoul Diop d’AGD ont, à tour de rôle affirmé que la meilleure participation des femmes et des jeunes à la gestion de la cité est salutaire.

Ils ont exprimé leur partage réel à la préoccupation qui voudrait permettre aux jeunes d’être plus présents sur la scène publique pour construire leur lendemain meilleur.

La promotion de la participation citoyenne n’est pas optionnelle pour nous. Elle répond à un impératif de développement comme outil stratégique de justice sociale.

Plus nous aurons des jeunes au sein de nos institutions, mieux seront prises en compte les intérêts de la majorité des Boghéens.

Les autorités de notre pays sont conscientes de cet enjeu. Elles font de la participation des jeunes non pas une exigence de commodité dans les institutions mais plutôt un moyen de régulation des potentialités endogènes des communautés de base pour un développement saint et durable.

Le Hakem départemental a loué cette initiative avant de féliciter les organisateurs de ce projet et les jeunes issus de villages et clubs de mouvements de jeunes filles, il les exhorta de profiter de cette belle occasion. Ce fut ensuite, la présentation du projet par Mr Aliou Diop le président de l’ONG AGD. Atoumany Diop (modérateur) prit la parole pour élucider aux jeunes bénéficiaires l’importance du projet et ouvrir le débat des intervenants.

Diop Mohamedou Abou dit HBodiel

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *