une cérémonie de clôture de session de formation de 441 jeunes et femmes issus des communautés cibles par du projet pilote des moyens de subsistances

une cérémonie de clôture de session de formation de 441 jeunes et femmes issus des communautés cibles par du projet pilote des moyens de subsistances

 

 

Le lycée de formation technique et professionnel de Boghé a abrité ce Samedi 5 Novembre 2016, une cérémonie de clôture de session de formation de  441 jeunes et femmes issus des communautés cibles par du projet pilote des moyens de subsistances durables pour les rapatriés et les communautés d’accueil dans la vallée du fleuve Sénégal.

Cette formation dans différentes Filaires (spécialités) à savoir : Maintenance et conduite des tracteurs, construction métallique (soudure), Menuiserie (bois), Electricité Bâtiment, Plomberie Sanitaire, Mécanique Automobile, Maçonnerie, Bureautique Gestion et la Couture a eu lieu au Lycée de formation technique et professionnel de Boghé.

Ce Projet pilote de moyens de subsistances durables pour les rapatries et les communautés d’accueil est sous la tutelle de l’agence nationale Tadamoun, il est aussi financé par la Banque Mondiale à travers un fond Japonais pour le développement social (JSFD) à hauteur de 3 000 000 Millions de Dollar US.

Un projet pilote conçu pour une durée de Deux ans à partir de sa date de mise en vigueur, il cible une population totale de 15 700 personnes repartie en 3830 ménages et couvrant 24 Sites et villages dans les deux régions du Trarza et du Brakna. Rappelons que ce projet salutaire est mis en œuvre par SDD (solidarité développement durable).

Les Walis du Brakna, du Trarza plus les Hakems, les maires et conseillers de Boghé, Rosso, les coordinatrices régionales du MASEF et les représentants des communautés bénéficiaires du projet ont assisté à l’ouverture de la cérémonie de clôtures.

Après la lecture du coran annonçant le début de la cérémonie, le 3eme adjoint au maire de Boghé Mr Bah Ould Hamedine  a souhaité la bienvenue aux invités, autorités et les 441 jeunes et femmes bénéficiaires du projet.

Quant au Wali du Brakna, il a met l’accent sur l’importance de ce Projet pour la jeunesse et les exhorta à mieux profiter de ses acquis pour un lendemain meilleur.

Lui succédant, le Directeur du lycée FTP a expliqué à l’assistance venue nombreuse, les réalisations faites dans l’établissement  et surtout sur la formation de ces jeunes, félicitant les formateurs (professeurs) et toutes les personnes de bonne volonté qui ont contribué à la réussite de cette session de formation.

Ce fut, ensuite une projection d’un film sur la formation.

La coordinatrice du Projet(PPMSDRCAVFS) Madame Famata Kane a dans son allocution dit que : « cette cérémonie de clôture marque justement la fin d’une session de formation qui rentre dans le cadre du renforcement des capacités de 441 Jeunes et femmes issus des 24 Communautés cibles du projet dans une perspective d’insertion. Ces objectifs sont en parfaite harmonie avec la stratégie de développement élaborée et mise en œuvre par l’agence nationale pour la lutte contre les séquelles de l’esclavage, l’insertion et la lutte contre la pauvreté et axé sur les besoins économiques dans les différentes zones d’intervention de l’agence.

 Les objectifs spécifiques sont : contribuer à la diminution de l’insécurité alimentaire et améliorer les moyens de subsistance, encourager les efforts de cohésion sociale en renforçant les 20 Structures communautaires, renforcer les capacités des femmes, jeunes dans1500 ménages et renforcer aussi les mécanismes de prévention de conflits et de gestion des risques dans les régions d’intervention. Je reste persuadé que les formations dispensées combinées aux fonds de démarrage, à un encadrement et à un accompagnement soutenu constitueront une opportunité vers la création d’entreprises individuelles ou collectives, gage d’un progrès social et économique.  

Je rappelle qu’au début du mois d’octobre, une autre session de formation a été organisée au profit de 167 Femmes sur la teinture artisanale, ce qui porte à 608 le nombre de Jeunes et de femmes formés sur les métiers.

Permettez-moi de remercier nos partenaires au développement, notamment le gouvernement du Japon et la Banque mondiale qui ont fourni l’appui financier et l’assistance technique pour la mise en place de ce projet qui a déjà réalisé dans sa première phase ses appuis considérables aux 24 Communautés bénéficiaires. 

 Je peux entre autre citer : des subventions en intrants agricoles (engrais, gas-oil, GMP, petits matériels horticoles), des clôtures pour les jardins maraichers, distribution de l’aliment de bétail, boutiques communautaires, décortiqueuse, fonds de solidarités des femmes (micro-credit),fonds d’appui aux petits métiers(artisanat), renforcement des capacités(formation), renforcement des capacités( formation) etc. en vous souhaitant un bon retour dans vos familles respectives. Je vous adresse tous mes encouragements pour la poursuite du travail qui reste à accomplir. Vive la Mauritanie, vive la coopération Mauritano-Nippone, vive la collaboration avec les partenaires au développement. Je vous remercie. »

Les représentants des élèves(3) et le représentant des Bénéficiaires Mr Ba ont tous pris la parole à tour de rôle pour exprimer leurs satisfactions de ce projet.

Des Diplômes ont été ensuite attribués aux 12 meilleurs des différentes filaires par les officiels et les autres ont reçu  leurs diplômes dans les classes.

Le Secrétaire Général de l’agence de Tadamoun Mr Mohamedene ould Bilal a clôturé l’événement en rappelant à l’assistance et la jeunesse et aux bénéficiaires qu’il faut désormais une prise de conscience de soi et de son entourage et œuvrer pour lutter contre tout qui nuit et contraire  au développement.

Enfin, la visite guidée des locaux du lycée de formation technique et professionnel a mis fin à cet événement

Diop Mohamedou Abou dit HBodiel (Hebdomadaire- Mauritanoix).

 

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *