Entretien avec JARRE OULD INALAH.

Les traces de l’info : Nous avons rentré  Jarre ould Inalah, militant du parti de l’Upr  au dernier meeting de clôture de campagne électorale  sur les amendements constitutionnels. Il a accepté de répondre à nos questions  avec plaisir.  Mr  Jarre  pour ceux  qui ne vous connaissent pas?

Jarre Ould Inalah : je suis un activiste politique de Nioly et au niveau de tous les villages  ZEMARIGUES de Mbaladji à Waboundé en passant par ROTI.

 je m’appelle JARRE Ould  Inalah, pour ceux qui connaissent bien Boghé, je suis le frère du feu Sy Hamath  Député de Boghé, très connu, avant d’être député, il était maire adjoint à une décennie, voila donc je suis cadre au niveau du ministère des Affaires  étrangères et de la coopération.

J’ai servi comme conseiller au prés de notre ambassade  à  Tokyo, au prés de notre ambassade à Paris  et également au prés de notre ambassade à Genève en suisse.

 Voila, actuellement je suis  au prés de notre administration centrale au ministère  des affaires étrangères et de la coopération. Je suis très fréquent à Boghé.

Les traces de l’info : Vous êtes  à Boghé  pour la campagne et  est ce que  vraiment, vous  êtes  très optimiste ?  Le OUI  va passer largement ?

Jarre Ould Inalah : on est sur le terrain et fait des sensibilisations, nous pensons que tout cela va apporter ses fruits sur le référendum, éventuellement dans ce sens du OUI, les populations, malgré les difficultés qu’elles  connaissent , a pu comprendre notre mission qui est de les préparer à comprendre  ce  que va nous amener ces amendements constitutionnels. Voila donc il fallait bien  expliquer. Puisque l’opposition  depuis un long moment a fait un travail de contre campagne qui se ressentait dans le terrain. Et, voila donc on n’a pas laissé faire.

Tout de suite on a compris la difficulté  de la mission.

 Nous sommes engagés à bien   faire  comprendre   à la  population  les bienfaits des amendements : partant de la suppression du sénat et que la nation va en tirer comme bienfaits.

 Le sénat  va être remplacé par les conseils régionaux.

Les populations seront appelés à prendre de leur main leur destin et de voir toutes les perspectives de développement, donc c’est une sorte de décentralisation qui va servir le citoyen.

Pour ce qui du drapeau, on a expliqué aussi  le rajout  les deux traits rouges symbolisant  nos martyrs  comme la bien dit le président. On a expliqué aux gens le portrait. La jeunesse doit savoir et prendre conscience tous les sacrifices.

Nous en tant qu’acteur, je crois que le président de la république a très bien compris la situation,  tout ce qu’il a proposé aux autres partis lors du dialogue national est bénéfique et salutaire.

Les traces de l’info : la campagne référendaire prend  fin aujourd’hui  à minuit,  c’est le meeting  départemental  de clôture  ce 3 Août 2O17 quelle lecture faites vous?

Jarre Ould Inalah : vous avez  vu comment tous les politiciens  de la scène Bogheenne se sont activés  ces jours, ils  ont  tous  conscients, ont doublé d effort  pour avoir un résultat satisfaisant. Optimiste oui mais pas à donner des chiffres  c’est risquer, ce que nous pourrons garantir  c’est que le OUI  passera incha Allah, nous sommes là, aujourd’hui  c’est la clôture. Nous manquerons ce rendez historique et très  important.

Les traces de l’info :  quel votre dernier mot  à l’endroit  des jeunes?  L’enseignement et l’éducation  sont les grands malades de notre société actuelle. Comment résoudre ces ennuis ?

Jarre Ould Inalah : écoutez, moi je vous ai dit au départ, que seul  Mohamed ould Abdel Aziz  est le président qui est à l’écoute  et capable de résoudre ses problèmes  de   développement durable.  Parce que, c’est le président qui a mis l’accent sur les infrastructures  qui sont les bases d’un développement et ça, nous sommes unanimes là-dessus. Le président l’a déjà  fait et continue à faire, les infrastructures ferroviaires, terrestres etc. pour ce qui est de l’éducation, la jeunesse a son rôle à  jouer  au niveau de la conscientisation d’abord, la jeunesse doit prendre conscience de soi et de son entourage et assister et agir à tout moment dans le bon sens. Il y’a ce qu’on appelle la déperdition scolaire qui affecte la plus part  des jeunes qui grossisse le chômage. Il faudra apprendre et là tous  sont responsables : les parents d’élèves, les enseignants. La  base c’est la primaire, il faut un fondement, ensuite le secondaire etc. Nous devons tous expliquer et conscientiser aux jeunes les bienfaits de l’éducation, qui est son avenir, on ne peut pas aspirer un avenir radieux, en tout cas si on n’est  pas bien  instruit et si on n’a pas de bonne éducation. La jeunesse joue un rôle très important et incontournable. Il faudra des cours de vacance pour combler et assister cette jeunesse. Des sacrifices  pour chacun de nous. Je demande aux jeunes de s’approcher à la population, de se débarrasser de tout ce qui nuit et détruit leur avenir. Je demande à cette jeunesse de ne  travailler sur la séparation, des discours haineux, le favoritisme, d’être unis pour un intérêt commun  de développement durable. Je pense que nous pouvons jouer un rôle dans l’unité nationale, nous partageons tous cette « Mauritanie et mauritanité » c’est cette jeunesse qui est appelée demain à la relève, il nous  faut la paix et la paix il faut la cultiver à temps réel. Je demande aux jeunes de s’éloigner à tout ce qui peut nous diviser (la paix sociale).Vivre dans l’égalité et le changement des mentalités pour la jeunesse. Je  vous remercie.

 PROPOS RECUEILLIS PAR Albert Camus Diop.

 

 

2 commentaires

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *