Vingt six ( 26) Personnes des 15 associations des jeunes D’ould Birome en formation sur les Compétences de la vie courante( C V C)

Vingt six ( 26)  Personnes  des 15  associations des jeunes  D’ould Birome en  formation sur les Compétences de la vie courante( C V C)                                                                            L’école  d’olo ologa dans la commune d’ould Birome a abrité depuis le 5 et le 6 Octobre 2017, un atelier de formation sur les compétences de la vie courante. 26 jeunes des 15 associations de la commune d’ould Birom sont issus de : Beylane, Ould Birom 2, Silbe, Olo ologa, Thiofel Idy, Ngorel Guidala et Tic Tik Daly.

Il était question dans cette commune de doter à ces jeunes de l’acquisition des connaissances et compétences nécessaires dans la vie courante. Pour résoudre des problèmes  individuels et interpersonnels qui favorisent les actes de violences.

Ces qualités, qu’ils reçoivent visent leur renforcement des capacités des associations  des jeunes et mouvements de filles dans les domaines de la culture, de l’éducation non formelle  des jeunes en déperdition scolaire et leurs formations professionnelles des métiers.

Jeunes ont reçu une éducation sur les aptitudes de la vie quotidiennes.

L’objectif principal de l’atelier est de promouvoir le bien – être psychologique et physique.

Les compétences de la vie courante sont  prometteuses en tant que stratégie de prévention de la violence.

Ces compétences de la vie courante peuvent résoudre des problèmes individuels et interpersonnels qui favorisent  les actes de violence.

C’est dans une atmosphère riche en son et lumière, que la population d’olo ologa a accueilli  la délégation de l’ong ESD (ensemble pour la solidarité et le Développement) sous  la présidence   de Nango oumar nango diam yero téguela  dit d’Aliou Nango Ba ( Hadji Ba) 

Des parades de moutons, des cris de joie des jeunes, hommes, femmes  de tous les coins de la localité d’ould Birom.

Après, l’accueil, les allocutions ont eu lieu  dans l’une des grandes salles de l’école d’olo ologa.

Le premier à prendre la parole, le 1er Adjoint du maire d’ould Birom Mr Ba Sidi  qui a souhaité la bienvenue à la délégation de l’ong ESD et les 26 jeunes venus pour la formation sur les C V C. il par la suite,  remerciera l’ong d’avoir choisi  Ould Birom comme lieu de formation.

Le porte – parole du président D’ADESCO, Mr Poulo Mbaye a retracé  le parcours  de Mr Hadji Ba dans sa lancée  de développement local durable.

Fama Guéye  la représentante de FAD( les filles actives pour le développement ) d’olo ologa  a salué les actions concrètes  de l’ong  dans olo ologa  et ses alentours, l’ong  ESD  par  ses actions de bienfaisances  a contribué ici à Olo ologa  au développement  local .

Hadji Ba président de l’ong  ESD a expliqué  aux séminaristes et aux personnes présentes à la formation l’importance de ces ateliers de formation.

La nuit du 5 octobre 2017, l’Adesco a organisé une soirée culturelle et artistique à l’honneur des hôtes  des villages environnants en formation.

Cette soirée  fut une rencontre culturelle où la troupe artistique et culturelle  d’olo ologa  a réalisé un défilé traditionnel, des sketches sur la vie des ongs, des chants et danses qui évoquent  les valeurs  culturelles  et traditionnelles des Peulh.

C’est  une occasion  pour la jeunesse d’ould Birom d’échanger des idées sur les thématiques ; la culture,  santé, éducation informelle, les relations de bon voisinage etc.

La deuxième journée de formation est axée sur  comment faire un plan d’action, les objectifs, actions et activités, les responsabilités de l’activité, qu’est ce qu’un modérateur de mise en œuvre de l’activité et les périodes choisies pour les activités.

« Ici, il faut saluer l’œuvre colossale de yall Demboity  Abdarahmane », nous confient  les femmes de FAD, les chefs coutumiers et l’association des jeunes pour le développement d’’ Olo ologa.

L’animation est assurée par Yéro Ngaidé.

Diop M A

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

.

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *