« Algérie-Mauritanie: Tindouf-Zouerate comme modèle » thème d’un séminaire sur le développement durable dans les zones frontalières

« Algérie-Mauritanie: Tindouf-Zouerate comme modèle » thème d’un séminaire sur le développement durable dans les zones frontalières

Maghreb Emergent – Les participants à un séminaire lundi sur le développement durable dans les zones frontalières ont présenté le développement de ces régions comme étant « crucial » pour faire face à la criminalité organisée sous toutes ses formes.

Lors de cette rencontre intitulée « Le développement durable dans les régions frontalières et son impact sur l’évolution des relations avec les pays voisins », les intervenants (chercheurs et enseignants universitaires) ont estimé que la concrétisation du développement durable dans les zones frontalières est « incontournable », car « à même de garantir la complémentarité régionale et d’aider à combattre le crime transfrontalier sous toutes ses formes, y compris le terrorisme ».

A ce titre, le choix du thème « Algérie-Mauritanie : Tindouf-Zouerate comme modèle », a été salué par les participants, au regard de son « importance, de par la nature des relations entre les deux pays et des liens étroits unissant les deux peuples frères ».

L’enseignant Kamel Rezzag (université de Bechar) a estimé que le développement des régions frontalières revêt « des dimensions politique, économique et sécuritaire », évoquant, à ce titre, la coopération instaurée par l’Algérie avec plusieurs pays voisins afin de développer les régions frontalières.

Farid Dib (université de Mila) a, de son côté, soutenu qu’en tant que pays en développement, l’Algérie œuvre à l’intégration à travers un programme de développement des zones frontalières pour atteindre le développement durable, soulignant, à ce propos, le rôle important du commerce extérieur dans l’économie nationale.

Pour sa part, M.Ahmed Zidane Touhami, homme d’affaires mauritanien ayant assisté à la rencontre, a exprimé à l’APS « son grand espoir de voir l’ouverture prochaine de l’accès frontalier entre l’Algérie et la Mauritanie » appelé à « contribuer au développement et à la prospérité des régions frontalières de Tindouf (Algérie) et Zouerate (Mauritanie) dans les différents domaines ».

Initié au centre universitaire de Tindouf par l’association Jaken El-Aber pour la culture et le patrimoine, en coordination avec le centre universitaire de Tindouf, ce séminaire est organisé dans le cadre du cinquième Maoussem (fête) de l’association.

Son programme a comporté une série d’activités culturelles et des exhibitions folkloriques (troupes de baroud et de fantasia), ainsi que des activités artistiques de plusieurs wilayas.

APS

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *