Énergie au Sahel : la BAD monte en puissance

Les Mauritanies – La banque Africaine de développement (BAD) de concert avec l’Agence Française de Développement (AFD), entend porter la capacité de production d’énergie propre à 160 GW d’ici 2025 dans les pays membres de la Grande Muraille Verte (Burkina Faso, Djibouti, Erythrée, Ethiopie, Mali, Mauritanie, Niger, Nigeria, Sénégal, Soudan, Tchad).
Ceci grâce au programme de « Transformer le désert en énergie », en phase d’identification. Cette annonce a été faite par Serge Marie N’Guessan, responsable pays de la BAD au Sénégal en marge d’un atelier, tenu du 9 au 10 avril à Dakar.

Ce projet a pour objectif majeur de capter le véritable potentiel énergique (solaire, éolienne) dans cette zone, en trouvant des solutions innovantes capables de résoudre le problème énergétique des ménages et des PME.

Cette initiative cible 400 millions de personnes dans cette région dont 250 millions n’ont toujours pas accès à l’électricité.

Sur ce , la banque panafricaine compte mobiliser près de 60 millions de dollars sur la période 2016/2020 dont 12 milliards sur fonds propre et les 48 millions restants seront levés sur les marché financiers.

Rappelons que ce projet entre en droite ligne des priorités de développement de la BAD, déclinés dans ses High 5 notamment dans son programme d’électrification pour l’Afrique.

Ibrahima Junior Dia 

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *