Boghe : la réduction des risques de catastrophes

Boghé : Ouverture d’un atelier  de consultation avec les parties prenantes en vue de recueillir des données pour l’analyse approfondie et l’évaluation des risques pour les villes de Rosso, Boghé, kaédi, et Tintane organisé dans le cadre du projet : « Renforcer la résilience et la sécurité humaine des communautés vulnérables en milieu urbain à travers la mise en œuvre du cadre de Sendai pour la réduction des risques de catastrophes, 2015-2030».

Cet atelier de deux jours est organisé par la DGPC en collaboration avec l’UNISDR et le PNUD

En Mauritanie, ce Projet intervient au niveau des communes de Nouakchott (TavraghZeina),Rosso, Boghé, Kaedi et Tintane, et vise à aider ces communautés urbaines vivant dans des conditions vulnérables à développer les capacités de leurs institutions locales pour surmonter les catastrophes menaçant la santé, la sécurité alimentaire, l’environnement et les moyens d’existences des populations.

Cette rencontre fait suite à celles organisée en Aout 2017 portant sur l’autoévaluation du risque et en Avril dernier surde travail, d’échange d’expériences et d’estimation rapide des risques au niveau de trois communes cibles du projet (Rosso, Kaedi, TavraghZeine.

Etaient présents à cet atelier : le maire de Boghé Mr Dia Hamady Hachemiou, Mohamed Ould Hanani directeur de la prévention et du contrôle au DGPC, Mr Ly Mamadou du PNUD, le contrôleur Housseyni Mohamed Mbareck, Inspecteur Ba Daouda Idrissa, L’adjudant chef Hassane Ndiaye,  Mr Haiba du lycée de formation technique et professionnel de Boghé, Aboubakry Mody Sow( chef ADP- Boghé world vision) , Mr Ahmed ould Bilal ( Délégué régional d’Aleg-  service environnement), Abdel Kader Baby( inspecteur agriculture) et  l’ong ESD représentée par Demboity AbdarahmaneYall( animateur).

ALBERT  CAMUS DIOP

 

 

 

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *