BOGHE : Entretien avec le médecin chef, Dr Mohamed Dedde du centre de santé de Boghé.

   BOGHE : Entretien avec le médecin chef, Dr Mohamed Dedde  du centre de santé de Boghé.

Après la réception  de l’ambulance, des mains du maire de Boghé Mr Hamady Hachemiou, en présence du Hakem de Boghé, des chefs coutumiers, chefs villages invités par l’ong ESD. Nous avons rencontré le docteur, il a a accepté de nous recevoir.

Les Traces de l’info : pour ceux qui ne connaissent pas Mr Mohamed Dedde, le nouveau successeur du Dr  Ba Khassoum ?

Dr Mohamed Dedde : je suis mauritanien,  né en 1981 à Tavreq Zeina,  sortant d’Oran en Algérie. Suis un ancien médecin sortant  de l’international SOS à la clinique  de Kinsoss Tasiast.  C’est la plus  grande ISOS : société de prestation des services de santé dans les sites miniers et champ pétrolier, présente dans les 70 pays dont le siège central se trouve à Singapour. Cette grande ISOS emploie plus de 700 employés à travers le Monde. Père  de famille, je suis là toujours à prendre  le soin de renforcer les voies et moyens du centre.

Les Traces de l’info : Docteur Mohamed Dedde, vous étiez là, lors de la réception de l’ambulance pour la population de Boghé et quelle lecture faites vous de  de l’acte ou mieux  de cette action humanitaire ?

Dr Mohamed Dedde : oui, merci de m’avoir interpellé pour me demander mon point de vue, l’acte est vraiment caritatif.  Cette initiative émane de l’ong Mauritanienne de Hadji Ba dénommée  Ensemble pour la solidarité et le développement.

L’ambulance vient juste à point nommé.

Cela va permettre nos  patients,, malades d’arriver à temps à leurs évacuations(  destination).

Les évacuations du jour et  nocturnes, les femmes de la commune,  des environnants  et même l’autre rive nos voisines  sénégalaises, toutes vont bénéficier  à  une réduction des montants à leurs Sions.   D’ailleurs, je suis entrain  de voir  avec  le président de l’ong Mr Ba Aliou Nango,  les voies et moyens possibles pour  trouver avec l’ong une autre expertise de financements pour une caisse sociale plantée  là  dans le centre.  Pour aider les pauvres malades à payer la moitié des frais de leurs évacuations. Mettre en fin un système durable à leurs souffrances sur ce plan. L’ambulance est vraiment un acte salutaire .

DIOP

1 Commentaire

  1. sahib o laghdaf Répondre

    c`est vraiment un acte valeureux fait par fils intégré du terroir.Nous saluons cet acte ainsi que d` autres qu`il n`a cesse`de faire dans tous les domaine et surtout dans le domaine éducatif.

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *