BOGHE: à Boghé Escale thierno Saidou Nourou Tall a dirigé la priere de l aid el Fitr

La fête de l’Aid el Fitr ou « Korité » est  célébrée ce vendredi 15 juin 2018 partout  en République Islamique de Mauritanie et à Boghé  Escale  chez les fidèles Baye Niass, la prière fut dirigée par Thierno Saidou Tall.

En présence de son maitre Thierno Abdallah Dia.

L’aid  El  Fitr, fête de la rupture du jeûne et qui marque la fin du mois de Ramadan  est célébré le 1er shawwâl, 10ième mois de l’année hégirienne.

On l’appelle communément ʿÎd as-Saghîr, petite fête, par opposition à Aid El Adhaa  alors que ses rituels et les festivités qui l’accompagnent sont tout autant importants.

Le nom de cette fête se décline sous diverses langues : Korité au Sénégal.

Elles  sont les deux fêtes conformes de l’islam et se fondent sur la Sunna, tradition du Prophète.

Étant les deux fêtes par excellence, elles sont désignées par la forme duelle al-ʿidân (les deux fêtes). Ce duel indique qu’un rituel est commun à ces deux fêtes (celui de la prière), bien qu’il y ait entre elles des différences substantielles.

Deux principaux rituels caractérisent cette fête : la prière d’al ʿÎd précédé du versement de la zakât.

 Pour  le rappel : Id al-Fitr la tradition veuille qu’elle soit célébrée en plein air, un espace ouvert.

Avant la prière la glorification d’Allah est fortement recommandée.

Elle consiste à répéter trois fois  des invocations : «  gloire à Dieu et louange à Dieu, il y’a pas d’autres divinités que Dieu. Dieu est le plus grand et à Dieu la louange. »

La célébration  de  cette fête religieuse a associé des milieux  de musulmans venus des grands quartiers de Boghé Escale, de Boghé Dow et des fideles  et sympathisants de la confrérie Naassène de Touldé, Thialgou, Houdalaye et Thienel Halaybés.

Après la prière des deux rakhaas, l’iman Thierno Saidou Nourou Tall  a axé  son serment  sur  l’entraide, la solidarité des cœurs, l’union des musulmans, la paix en Mauritanie et partout dans le monde musulman.

A la fin  de la prière et du serment  de l’Iman,  Ce sera, pour les musulmans des visites, échanges, réconciliation et pats traditionnels.

Cette fête est ponctuée par des visites faites aux différents membres de la famille, aux voisins et aux amis.

Par  des échanges de vœux et de cadeaux.

Des Différents formules  consacrées à cette occasion sont échangées lors de cette fête.

C’est surtout un moment pour se réconcilier et mettre fin  à la rancune et à la rancœur et de se demander mutuellement pardon : « Qu’Allâh accepte de nous et de vous. Qu’Allâh nous pardonne et vous pardonne. ».

Diop Mohamedou Abou dit Hbodiel (les traces de l’info)

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *