La technologie, essentielle au développement de l’économie réelle chinoise

French.china.org.cn | Mis à jour le 24. 08. 2018 | Mots clés : technologie,économie réelle,La Chine

 

La Chine a besoin d’investir davantage dans la recherche fondamentale à long terme de technologies avancées pouvant résister à l’épreuve du temps, ont affirmé des experts industriels et des entrepreneurs lors d’une exposition à Chongqing.

La première « Smart China Expo » a débuté jeudi dans la municipalité de Chongqing, dans le sud-ouest de la Chine.

« Nous sommes actuellement dans une période d’accélération pour réaliser un nouveau cycle de révolutions technologiques et scientifiques, mais également de transformation industrielle, avec des changements rapides dans la nouvelle génération des technologies de l’information représentés par Internet, les mégadonnées et l’intelligence artificielle (IA) », a indiqué le président chinois Xi Jinping dans une lettre de félicitations adressée à l’exposition.

Selon Xi Jinping, la Chine attache une grande importance au développement tiré par l’innovation et elle est fermement engagée dans cette nouvelle vision pour son développement, accélérant l’industrialisation de l’économie numérique et la numérisation des industries pour promouvoir un développement de haute qualité et améliorer le niveau de vie de la population.

La révolution numérique de la Chine s’est rapidement propagée du domaine des affaires à la vie publique et aux affaires gouvernementales, ruisselant dans pratiquement tous les secteurs, a expliqué Pony Ma Huateng, le PDG de Tencent, dans un discours liminaire prononcé lors de l’exposition.

Cependant, le processus de numérisation ne pourra être réalisé du jour au lendemain et celui-ci nécessite plus de la « dextérité » pour améliorer chaque détail, plutôt que de faire l’objet d’une certaine frénésie, a-t-il poursuivi.

La Chine doit concentrer ses efforts dans la recherche technologique fondamentale, qui est la clé pour le renouveau national et la transformation économique, ont souligné les entrepreneurs.

« Nous devons nous concentrer sur la recherche et apprendre à jouer collectif contre les vents contraires, a souligné Ma Huateng. Le conflit commercial sino-américain de ces quatre derniers mois nous montre le fossé entre les normes technologiques de la Chine et celles des Etats-Unis. Ce conflit a également eu un certain impact sur l’innovation collaborative internationale et il a même commencé à faire trembler les fondations du secteur technologique mondial, qui avait pourtant enregistré un développement prospère au cours des deux dernières décennies. »

Piero Scaruffi, le fondateur de l’Institut de recherche sur l’intelligence artificielle de la Silicon Valley, affirmait jeudi dans une interview exclusive, que « la guerre commerciale ou tarifaire [était] absurde pour la science et la technologie ». Selon lui, la Silicon Valley paie désormais des coûts plus élevés du fait de l’augmentation des prix sur les importations chinoises.

« Il est indéniable que la Chine est le meilleur pays au monde en matière d’applications technologiques, comme le montre entre autres l’exemple du paiement mobile. Cependant, comparée aux Etats-Unis ou à l’Union européenne, la Chine accuse un réel retard en matière de recherche fondamentale dans les technologies générales », a-t-il ajouté.

Selon un livre blanc concernant le secteur industriel publié samedi, la réserve de talents pour le secteur des circuits intégrés (CI) de Chine était de 400000 personnes à la fin 2017, mais la Chine en nécessiterait 320000 de plus pour combler ses besoins et répondre à la demande de développement de ce secteur. Malgré cela, seuls 30000 étudiants diplômés dans des domaines ayant un lien avec les CI devraient choisir de travailler dans ce secteur.

D’après Liang Hua, le PDG du géant technologique chinois Huawei, « l’histoire prouve que la recherche fondamentale est essentielle dans la naissance et la stimulation d’un secteur industriel, et que sans elle, il n’est pas possible de bâtir de fondations solides ».

« Au cours des deux à trois prochaines décennies, peu importe les changements qu’engendreront la révolution technologique ou la situation mondiale, la mission de l’économie numérique dans le soutien à l’économie réelle nécessitera un investissement à long terme dans la recherche fondamentale et des solutions à moyens ou courts termes pour les problèmes des entreprises », souligne Liang Hua.

Suivez China.org.cn sur Twitter et Facebook pour rejoindre la conversation.

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *