Entretien avec le Professeur Sidi Ely Ahmedou candidat (Tawassoul/AJD/MR) à la députation à Boghé

 Entretien avec le Professeur Sidi Ely Ahmedou candidat (Tawassoul/AJD/MR) à la députation à Boghé

Entretien avec le Professeur Sidi Ely Ahmedou candidat (Tawassoul/AJD/MR) à la députation à BoghéLes traces de l’info : pour ceux qui ne savent pas Mr Sidi Ely Ahmedou, qui êtes-vous ?

Sidi Ely Ahmedou : je suis le professeur Sidi Ely Ahmedou, professeur d’université, spécialiste en ophtalmologie, je suis originaire de BONGUEL THILEL dans la zone de Boghé, j’ai un domicile à Boghé.

J’ai occupé plusieurs fonctions, dont la dernière celle de conseiller du Président de la République, qui est un ami personnel et représentant d’un programme de Nations unies, dans le cadre de l’organisation mondiale de la santé (OMS).

Les traces de l’info : Quelle lecture faites- vous de ce 1er Tour des élections législatives, municipales et régionales ?

Sidi Ely Ahmedou : Ce que l’on peut dire concernant ce 1er tour des élections du 1er Septembre, c’est que ce sont les élections les plus difficiles de l’histoire de la Mauritanie.

Ceci est dû à une multitude de partis politiques, 87 à 98 partis et 5 urnes en même temps, et que les conditions climatiques n’ont pas été considérées, les élections sont faites en période hivernales.

Cette situation fait que l’organisation technique elle-même par la CENI de ces élections a été très difficile et le nombre de bulletins nuls au niveau du département de Boghé s’élève à 33 %, c’est à dire plus de 5000 bulletins nuls.

Et le second problème, c’est que, ces élections se sont déroulées aussi dans des conditions où la CENI n’a pas pu maîtriser dans les délais l’ensemble de la procédure.

Nous constatons aussi des éléments de fraudes patentes, que nous avons relevées et pour lesquelles nous avons sensibilisé la CENI.

Les traces de l’info : Le 2éme tour ne sera plus difficile puisqu’il y’aura 2 urnes et ça facilitera les électeurs qui vont cette fois ci bien voter. Est -ce -que vous êtes optimiste pour ce deuxième tour ?

Sidi Ely Ahmedou : Nous restons optimistes, même si la situation est difficile, ceci est lié au fait que nous avons constaté au niveau de certains bureaux, la présence de présidents de bureaux qui sont des militants de l’UPR, ce qui est une entrave en réalité au règlement de la CENI.

Nous avons constaté aussi une intervention musclée des différents responsables de l’UPR qui ont utilisé tous les moyens de pression pour pouvoir amener la population à voter.

Nous sommes optimistes parce que nous constatons que les populations que nous avons visitées plusieurs fois en ont marre et qu’ils ont senti que Boghé est une ville qui mérite mieux et qu’elle est abandonnée aussi bien par l’Etat que par ses élus.

Si vous remarquez, le cours de la dernière session de l’assemblée nationale, aucun député de Boghé ne s’est levé pour poser un problème lié à Boghé.

Ce qui est vraiment dommage, parce que Boghé mérite mieux. Située sur sur le fleuve, la ville de Boghé a des capacités agricoles énormes, des capacités concernant l’élevage énormes et elle est totalement abandonnée. Donc, cet élément là aussi, nous rend beaucoup plus optimiste, il suffit simplement de sensibiliser les gens sur leur situation et cela portera certainement ses fruits.

Les traces de l’info : Quel sera votre dernier mot à l’endroit des Électeurs du Département de Boghé ?
Sidi Ely Ahmedou : Je veux dire aux Boghéens, que s’ils veulent vivre toujours en pauvreté, avec les problèmes de santé, avec le chômage des jeunes, avec l’abandon de l’agriculture, avec l’abandon de la jeunesse, persistez donc dans cette situation. Ils n’ont qu’à continuer à voter pour L’UPR.

Mais, s’ils veulent un changement de leur situation, s’ils veulent que Boghé s’améliore, ils ont là une occasion d’or afin qu’ils puissent élire des responsables qui seront à même de transformer leur situation.

D’autant plus, qu’aussi bien le parti politique, auquel j’appartiens Tewassoul est impliqué dans beaucoup d’actions humanitaires, des forages, des constructions d’écoles, des constructions de mosquées et que moi-même, personnellement je fais beaucoup d’humanitaires, j’ai fais plusieurs missions chirurgicales gratuites à Boghé.

Donc, je lance un appel, à l’ensemble des Boghéens, s’ils veulent vraiment changer de situation, s’ils veulent qu’on les amène à une situation meilleure, ils n’ont qu’à voter pour la coalition au niveau de la députation entre Tewassoul et l’AJD/MR. Je dirais aussi, que nous tiendrons compte et nous renouvelons des avis de nos ainés et de nos différents acteurs, aussi bien sociaux que religieux dans le cadre de l’amélioration de la ville de Boghé.

Propos recueillis par
Diop Mohamedou Abou 

Les articles, commentaires et propos sont la propriété de leur(s) auteur(s) et n’engagent que leur avis, opinion et responsabilité
Commentaires : 0

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *