Cameroun : l’opposant Maurice Kamto libre de ses mouvements

 africanews.com
Cameroun : l'opposant Maurice Kamto libre de ses mouvements

Publié à 14h GMT. Mis à jour à 17h 30 GMT

Maurice Kamto peut de nouveau vaquer à ses occupations sans être inquiété. Les policiers qui avaient cerné son domicile pour l’assigner à résidence viennent de lever le camp, apprend-on de plusieurs médias. L’assignation à résidence du leader du Mouvement pour la Renaissance du Cameroun (MRC) vient d‘être levée.

Dans la mi-journée, Maurice Kamto a été interpellé au rond-point Nlongkak de Yaoundé – non loin de son QG de campagne alors qu’il conduisait un rassemblement de ses partisans, nous confirme le collaborateur d’Africanews, Joël Honoré Kouam.

Selon ce dernier, Maurice Kamto a été conduit à la police judiciaire de Yaoundé pour être entendu. Selon les dernières informations, l’opposant a été libéré et reconduit à son domicile. Quelque 50 policiers ayant cerné la résidence lui interdisent de sortir et empêchent toute personne d’y accéder. Mais, jusqu‘à quand sera-t-il assigné à résidence ?

Cette interpellation survient dans la foulée de l’investiture devant l’Assemblée nationale, ce mardi, du président Paul Biya qui a obtenu un septième mandat consécutif en remportant la présidentielle avec plus de 74 % des suffrages.

Ces résultats avaient vivement été contestés par l’opposition, dont le candidat Kamto, arrivé en deuxième position du scrutin. L’avocat et ancien ministre délégué à la Justice a notamment revendiqué sa victoire, arguant de nombreuses fraudes durant le vote.

La manifestation de ce mardi visait justement à protester contre la réélection de Paul Biya. Dans la presse camerounaise, on parle d’une cérémonie d’investiture bis que comptait également tenir Maurice Kamto à l’esplanade du Stade Omnisports. Mais cette information ne nous a pas été confirmée.

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *