Comment un président isolé du monde dirige l’Algérie

Comment un président isolé du monde dirige l’Algérie
Abdelaziz BouteflikaCopyright de l’imageAFP
Image captionDepuis 2014, Abdelaziz Bouteflika n’a pas donné d’allocution à ses compatriotes.

Abdelaziz Bouteflika a été victime d’un accident vasculaire cérébral (AVC) en 2013. Depuis lors, il a de la peine à marcher et à parler. Pour beaucoup d’Algériens, il est difficile de savoir comment le président âgé de 82 ans dirige le pays.

L’annonce de la candidature de M. Bouteflika à un cinquième mandat en avril prochain a jeté le doute dans les esprits. Il n’est pas allé lui-même déposer sa candidature.

Une vague de colère a poussé dans la rue étudiants, enseignants, avocats et même des journalistes, qui semblent déterminés à mettre fin au magistère d’un dirigeant presque invisible.

 

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *