Sergio Moro, le « Monsieur Propre » du Brésil, affaibli par l’affaire Lula

FRANCE24
Sergio Moro, le ministre de la Justice et de la Sécurité publique, le 10 juin à Manaus. Michael Dantas, AFP

« Monsieur Propre » pour des millions de Brésiliens, Sergio Moro, juge anticorruption devenu ministre de la Justice, est aujourd’hui fragilisé par les révélations dans la presse sur sa partialité dans la condamnation à la prison de l’ex-président Lula.

Depuis les révélations du site d’investigation The Intercept sur des conversations privées mettant en cause sa partialité, l’ancien juge anticorruption devenu ministre de la Justice brésilien, Sergio Moro, tente de faire bonne figure. Toute la semaine, il a multiplié les sorties aux côtés du président brésilien Jair Bolsonaro : il a été décoré de la médaille de l’ordre de la marine par le chef de l’État lors d’une cérémonie militaire, mardi 11 juin à Brasilia. Le lendemain, lors de la victoire de Flamengo face au CSA Alagoas (0-2) au stade Mané Garrincha, il a reçu, toujours des mains du président, un maillot de foot aux couleurs du club de Rio de Janeiro, sous les ovations du public scandant « Moro ! Moro ! »

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *