Toutes les 40 secondes, une personne met fin à ses jours dans le monde, selon l’OMS

le monde

Le suicide reste la deuxième cause de mortalité chez les jeunes de 15 à 29 ans, derrière les accidents de la route, alerte l’Organisation mondiale de la santé dans un rapport

Par  

 

La famille d’un agriculteur indien ayant ingéré des pesticides, provoquant sa mort, près de Nagpour, en 2006.
La famille d’un agriculteur indien ayant ingéré des pesticides, provoquant sa mort, près de Nagpour, en 2006. SEBASTIAN D’SOUZA / AFP

Près de 800 000 personnes meurent en se suicidant chaque année dans le monde, soit quasiment deux fois plus de morts que pour le paludisme ou pour les homicides. « Toutes les quarante secondes, une personne met fin à ses jours dans le monde », annonce l’Organisation mondiale de la santé (OMS) dans un rapport rendu public lundi 9 septembre, « Suicides dans le monde », deuxième édition après un premier rapport publié en 2014.

Le suicide reste la deuxième cause de mortalité, derrière les traumatismes dus aux accidents de la route, chez les jeunes de 15 à 29 ans. Il est la deuxième cause de mortalité chez les jeunes filles de 15 à 19 ans, derrière les affections maternelles, et la troisième chez les garçons dans cette tranche d’âge, après les accidents de la route et la « violence interpersonnelle ».

L’OMS rappelle aussi que 79 % des suicides ont lieu dans les pays à faible revenu et intermédiaire. Si le taux mondial était estimé, en 2016, à 10,5 pour 100 000 habitants, les taux varient de 5 à 30. L’agence onusienne précise aussi que moins de la moitié des Etats membres (80 sur 183) disposent de données de bonne qualité, en particulier dans les pays à faible revenu.

20 % des suicides réalisés avec des pesticides

Cela étant, les statistiques par continent ou grande région permettent de voir les pays où le suicide est le plus fréquent. En Europe, si le taux en France est établi à 12,1 pour 100 000 habitants, il s’élève à 26,5 en Russie, 25,7 en Lituanie ou encore 18,5 en Ukraine. En Amérique, les Etats-Unis connaissent un taux relativement élevé avec 13,7, mais loin derrière l’Uruguay, 16,5, ou le Surinam 23,2.

En Afrique, les pays connaissant les plus forts taux de suicide sont le Lesotho (28,9), la Côte d’Ivoire (23) et l’Ouganda (20). Dans les autres régions du monde, asiatiques notamment, les pays qui présentent les taux les plus forts de suicide sont la Corée du Sud avec 20,2, l’Inde, avec 16,5 ou encore le Japon avec 14,3.

Lire aussi Des Chinois tentent de se suicider collectivement avec des pesticides

Ce déséquilibre entre économies développées et pays en voie de développement explique également l’importance que prennent les pesticides dans la réalisation de l’acte. Ainsi que le précise l’OMS, « les méthodes les plus courantes sont la pendaison, l’autoempoisonnement par les pesticides et les armes à feu ».

« Les pesticides sont des produits parmi les plus faciles d’accès, en particulier dans les grands pays ruraux comme la Chine ou l’Inde. 20 % des suicides dans le monde sont réalisés avec des pesticides, car ce ne sont pas seulement des agriculteurs qui utilisent ces produits et, surtout, qui en ont un accès facile », explique Mark Van Ommeren, psychologue, coordinateur du service de santé mentale de l’OMS.

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *