Le bataillon tchadien de la Force conjointe du G5 Sahel équipé en véhicules par le Département d’Etat

Ouest-France – Les USA ont remis, jeudi, 60 véhicules tactiques (des pick-up Toyota) au bataillon du groupement spécial anti-terroriste tchadien, unité basée à Wour dans l’extrême nord du Tchad et qui appartient à la force conjointe du G5 Sahel.

Ce matériel d’une valeur de plus de 15 millions de dollars fait partie de la deuxième tranche d’un ensemble d’une valeur de plus de 28 millions de dollars. Au total, l’unité aura reçu cette année 99 véhicules (dont 16 en juillet, lire ici).

Les FS tchadiennes, pour mémoire, avaient reçu en février 2017 86 pick-up et camions pour équiper deux compagnies antiterroristes et une compagnie logistique.

Les livraisons au Tchad s’inscrivent dans un effort américain pour contribuer, de façon bilatérale, à l’équipement des bataillons de la Force (Burkina, Mali, Mauritanie, Niger et Tchad). Le « Mauri Bat », par exemple a reçu en juillet dernier une livraison de 120 véhicules (lire ici).

Ces dons ne doivent pas cacher une réalité assez dramatique: les dons promis lors de la création de la Force ont du mal à se concrétiser; un dixième de la somme aurait été actuellement décaissé et transformé en équipements collectifs et individuels.

Certes lors du sommet de la Cédéao qui s’est tenu à Ouagadougou samedi 14 septembre, a été annoncé la constitution d’une enveloppe de 900 millions d’euros sur quatre ans, pour « renforcer les capacités opérationnelles » des armées de chaque pays membre du G5.

Ce plan sera présenté officiellement en décembre lors du prochain sommet de la Cédéao. reste à trouver l’argent.

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *