Vidéo. Elodie Gossuin au bord des larmes en parlant de sa mission en Mauritanie

Paris Match – Invitée sur TV5Monde mercredi 26 novembre 2019, Elodie Gossuin s’est entretenue avec beaucoup d’émotion avec Patrick Simonin à propos de sa mission en Mauritanie en tant qu’ambassadrice de l’UNICEF pour les filles.

Elodie Gossuin est dévouée corps et âme à son rôle d’ambassadrice de l’UNICEF pour les filles. Celle qui avait été élue Miss France 2001 a expliqué avec les larmes aux yeux à l’animateur Patrick Simonin sur TV5Monde ce qu’elle avait vu et entendu lors de son voyage en Mauritanie, qu’elle avait effectué pour favoriser la scolarisation des jeunes filles dans le pays, et pour les sensibiliser contre le mariage précoce, et surtout les mutilations génitales.

«Ça été très douloureux de leur parler de ce qu’elles avaient subi et du fait qu’elles aient été mutilées» a commencé l’ancienne reine de beauté en se souvenant d’une discussion qu’elle avait eu avec des mères Mauritaniennes et leurs petites filles. «Je me sentais coupable de ne pas l’être, a-t-elle continué en marquant une pause, la gorge serrée.

Et en fait… je vais avoir du mal à en parler… en fait elles sont profondément touchées dans leur chair et elles ne veulent pas reproduire ça». Miss Europe 2002 a eu les larmes aux yeux alors qu’elle racontait son histoire : «J’ai rencontré leurs enfants et elles veulent protéger leurs petites filles, qui ne seront pas mutilées. Désormais c’est illégal en Mauritanie mais elles en ont beaucoup souffert».

La femme du mannequin Bertrand Lacherie est engagée contre les violences faites aux femmes depuis 2014. Si elle a choisi de se rendre en Mauritanie pour assumer sa fonction d’ambassadrice, c’est parce que le pays frontalier du Mali et du Sénégal enregistre l’un des taux de mariage précoces les plus élevés du monde : «C’est un cercle vicieux: pour leur premier mariage, pour qu’elles soient des femmes avec de l’honneur, elles doivent être mutilées, a-t-elle expliqué.

Mais, par exemple, si elles deviennent des secondes épouses, là elles ne seront pas mutilées et l’homme en question n’aura de rapport sexuel qu’avec celle qui a le plus de plaisir c’est-à-dire les femmes non mutilées».

Sensibiliser ses quatre enfants contre les violences faites aux femmes

La jolie blonde a tout de même terminé son témoignage poignant sur une note plus positive : «J’ai rencontré leurs filles, et les mères m’ont certifié qu’elles étaient dans un cercle vertueux. Elles échangent avec les anciennes, qui font passer le message.

La bonne nouvelle c’est que les petites filles que j’ai rencontrées ne sont pas mutilées et ne le seront pas».

La maman des jumeaux Jules et Rose (12 ans) et Joséphine et Léonard (6 ans) souhaite sensibiliser ses propres enfants aux horreurs que peuvent subir les petites filles: «J’ai fait rencontrer à mes propres filles, les jeunes filles de là-bas et notamment des enfants issus de viol.

La belle leçon, c’est que mes enfants prennent conscience de leur chance : elles ont le droit à l’éducation, à la santé… ce seront des femmes libres qui feront leur propres choix, auxquelles ont n’imposera pas un mariage ou un enfant avant 15 ans, ou des mutilations génitales. Elles seront libres de choisir telles ou telles études, de se marier ou non, leur orientation sexuelle, leurs choix de vie plus globalement.

C’est ce que je souhaite à mes propres enfants: d’être heureuses dans leurs choix, que je soutiendrai quels qu’ils soient», a-t-elle conclu toujours avec une vive émotion.

A lire aussi: Élodie Gossuin fête ses 13 ans de mariage avec Bertrand Lacherie

Les articles, commentaires et propos sont la propriété de leur(s) auteur(s) et n’engagent que leur avis, opinion et responsabilité

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *