Russie: Vladimir Poutine propose un référendum sur la Constitution

RFI Afrique – Démission surprise du gouvernement russe ce mercredi, peu après le discours annuel du président Vladimir Poutine devant le Parlement. Celui-ci a annoncé un référendum pour apporter des changements substantiels à la Constitution russe. Vladimir Poutine veut notamment renforcer le rôle du Parlement et du Premier ministre.

C’est la principale mesure parmi toutes celles qui ont été proposées par le président russe. Vladimir Poutine veut conserver le caractère présidentiel de la Constitution actuelle, il n’est pas question de changer de système a-t-il dit, mais il veut donner davantage de poids et de prérogatives, à la fois au Parlement et au Premier ministre.

Le principal changement concernerait la nomination du gouvernement : la Douma se verrait confier la charge de choisir le Premier ministre et ses ministres – le président étant alors chargé de valider ce choix.

Une inversion des rôles en quelque sorte, le président conservant un certain nombre de prérogatives, et la possibilité de limoger le Premier ministre si le besoin s’en faisait sentir…

Rumeurs et spéculations sur les intentions de Vladimir Poutine

Vladimir Poutine propose cette réforme de la Constitution alors que lui-même n’a pas le droit de se représenter à la fin de son mandat en 2024. Cette réforme constitutionnelle ne fera que nourrir les spéculations et les rumeurs quant aux intentions de Vladimir Poutine pour 2024.

Un des scénarii déjà évoqué, serait qu’il redevienne Premier ministre et qu’il adopte cette fonction au rôle et au statut renforcés. Pas sûr que cela passe auprès de l’opinion car cela ressemblerait beaucoup à ce qui avait déjà été fait en 2008.

Une autre modification de la Constitution proposée par Valdimir Poutine ce mercredi fera sans doute également l’objet de commentaires : le président russe veut renforcer le rôle du Conseil d’Etat. C’est une institution méconnue qui regroupe le président et les gouverneurs des régions russes.

Certains ont imaginé ici à Moscou, que Vladimir Poutine pourait prendre la tête de ce Conseil d’Etat après 2024, afin de conserver la réalité du pouvoir… C’est une autre piste qui pourrait être rendue possible, le cas échéant avec cette réforme de la Constitution annoncée aujourd’hui sans qu’aucun calendrier ne soit avancé.

avec notre correspondant à Moscou, Daniel Vallot

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *