ven. Mai 29th, 2020

Les traces de l'Info

L'INFO dans la diversité

 Coronavirus : « C’est vital d’empêcher toutes les infiltrations en cette période particulière » (Chef des armées)

Coronavirus : AMI – En exécution de la décision des hautes autorités du pays consistant à fermer les frontières terrestres, maritimes, fluviales et aériennes pour pouvoir faire face au coronavirus, l’Etat-major général des Armées représenté par la Marine Nationale a placé un certain nombre d’unités de fusiliers marins le long de la distance séparant les villes de Rosso et de Keur-Macène, à l’extrême sud du pays.

Il a aussi chargé le commandement des fusiliers de la mission d’organiser des patrouilles dont certaines dans la nuit tout au long du fleuve Sénégal entre la ville de Rosso, au Trarza et celle de Kaédi, au Gorgol, en plus des autres centres fixes de contrôle.

La visite que vient d’effectuer le chef d’Etat-major général des Armées, le général de division Mohamed Cheikh Ould Mohamed Lemine dans les zones limitrophes lui a permis de s’informer sur place sur la situation des ces unités et des centres de contrôle relevant des fusiliers marins stationnées sur tous les points de passage et d’accès fluviaux de notre frontière sud.

Le chef d’Etat-major général des Armées qui était accompagné du Chef d’Etat-major de la Marine nationale, le cotre amiral Ahmed Ben Aouf a en outre suivi à bord d’une embarcation rapide de ces unités les patrouilles menées par les fusiliers dans la zone citée plus haut.

Dans cette étape de sa visite, le chef d’Etat-major général des Armées a insisté sur l’importance du rôle que jouent les unités des fusiliers marins dans le cadre de l’opération de fermeture des frontières confiée par les hautes autorités du pays à l’Armée nationale, en collaboration avec les corps de la gendarmerie, de la garde et de la police nationales.

Il a, dans ce cadre, mis l’accent sur l’étroite coordination devant exister entre tous les corps militaires et sécuritaires participant à cette mission vitale en vue d’empêcher toutes les infiltrations, en cette période particulière, eu égard aux dangers que représentent ces infiltrations pour la santé publique.

S’agissant des missions des fusiliers marins dans les mesures de prévention prises par les hautes autorités du pays pour faire face au coronavirus et du bilan d’activités de ces unités, le commandant des fusiliers marins, lieutenant-colonel Dahmane Teghra, a déclaré à l’AMI que ces unités ont été chargées d’une mission précise dans le cadre du plan mis en place par l’Etat-major général des armées pour faire face au défi du coronavirus.

Il a ajouté que l’Etat-major de la Marine Nationale a doté ces unités des moyens matériels nécessaires pour leur permettre de jouer convenablement le rôle qui leur revient dans le cadre du combat que nous menons actuellement contre la pandémie du coronavirus.

Le commandant des fusiliers marins a souligné que les unités qui ont pris leurs positions dès les premiers moment dans le secteur attribué à la Marine Nationale, c’est-à-dire de Rosso à Keur-Macène, dans l’extrême sud du pays organise des patrouilles régulières le long de la distance séparant les villes de Rosso et de Kaédi, et ce en coordination avec les commandements des 7eme et 6eme régions militaires et les autres corps militaires et sécuritaires participant à l’opération.

Il a en outre précisé que les fusiliers marins ont mis en place des centres de contrôle tout au long de la zone citée, notant que ces dispositions ont permis jusqu’à présent de confisquer 130 pirogues et 14 moteurs hors-bord.

Le commandant de ces unités a indiqué que le déploiement des fusiliers marins sur tous les points d’accès le long de la frontière a permis de mettre en échec toutes les opérations d’infiltration.

Au cours de cette visite, le chef d’Etat-major général des Armées était accompagné du commandant du deuxième bureau à l’Etat-major général des Armées, le général de brigade El Haj Ahmed Babty, du commandant de la 6eme région militaire, le colonel Mohamed Ould El Keihel, du commandant du bataillon de la gendarmerie nationale de Rosso, le commandant Brahim Ould Brahim et du commandant du 5eme groupement de la garde nationale, le lieutenant-colonel El Houcein Ould Deih.