sam. Juil 4th, 2020

Les traces de l'Info

L'INFO dans la diversité

Coronavirus et chloroquine: Didier Raoult présente sa nouvelle étude

Coronavirus et chloroquine: Didier Raoult présente sa nouvelle étude
 
Coronavirus et chloroquine: Didier Raoult présente sa nouvelle étude
Coronavirus et chloroquine: Didier Raoult présente sa nouvelle étude
Ce mercredi 27 mai, le Pr Didier Raoult a publié les conclusions d’une nouvelle étude vantant les effets bénéfiques de la chloroquine comme traitement contre la Covid-19.Le Pr Didier Raoult croit dur comme fer à son traitement d’hydroxychloroquine pour soigner les patients atteints par le coronavirus. Récemment, une vaste étude parue dans The Lancet assurait que ni la chloroquine, ni son dérivé l’hydroxychloroquine n’étaient efficaces contre le virus. Encore plus inquiétant, ces deux molécules augmentaient même le risque de décès et d’arythmie cardiaque des patients. Le ministre de la Santé, Olivier Véran, avait alors saisi le Haut conseil de la santé publique pour qu’il analyse les règles de prescription. Suite à un avis défavorable du HCSP, le gouvernement a décidé d’abroger les dispositions dérogatoires autorisant la prescription de l’hydroxychloroquine contre la Covid-19 à l’hôpital en France, hors essais cliniques. De son côté, l’Organisation mondiale de la santé a annoncé la suspension des essais cliniques par sécurité.

Une précédente étude “foireuse”

Mais Didier Raoult continue de vanter les mérites de sa molécule. Mercredi 27 mai, le scientifique marseillais a dévoilé une nouvelle étude menée sur 3737 patients traités à l’IHU Méditerranée Infection. “Nous publions ce soir le résumé de notre article décrivant la plus grande cohorte suivie dans un seul et même centre dans le monde. Ni torsades de pointes, ni morts subites n’ont été à déplorer”, a twitté Didier Raoult dans la soirée. Selon l’étude, “un diagnostic précoce, un isolement précoce et un traitement précoce avec au moins trois jours d’hydroxychloroquine-Azithromycine (HCQ-AZ) permettent d’obtenir un résultat clinique et une contagiosité nettement meilleurs chez les patients atteints de Covid-19 que les autres traitements”. Pour parvenir à ces conclusions, cette étude s’appuie sur “la prise en charge clinique de 3737 patients, dont 3054 (81,7 %) traités par HCQ-AZ pendant au moins trois jours et 683 (18,3 %) patients traités par d’autres méthodes”.

Une nouvelle fois, Didier Raoult s’en est pris à l’étude du Lancet sur les réseaux sociaux : “Le Lancet demande des comptes aux auteurs de toute urgence. Ceux-ci se défendent en expliquant qu’un des 5 hôpitaux australiens était en fait un hôpital asiatique. Toujours des écarts inexpliqués. La magie du big data”. Dans une vidéo précédemment postée sur YouTube, il avait déjà vivement critiqué cette étude : Comment voulez-vous qu’une étude foireuse faite avec le big data change ce que nous nous avons vu ?”

Yahoo Finance France