sam. Juil 4th, 2020

Les traces de l'Info

L'INFO dans la diversité

A Nouakchott, le G5 Sahel veut renforcer les progrès accomplis

A Nouakchott, le G5 Sahel veut renforcer les progrès accomplis
RF
Le sommet du G5 Sahel à Nouakchott, le 30 juin 2020.
Le sommet du G5 Sahel à Nouakchott, le 30 juin 2020. Ludovic Marin /Pool via REUTERS

Les pays du G5 Sahel et leurs partenaires internationaux se sont retrouvés à Nouakchott ce mardi 30 juin. Ils ont exprimé leur volonté d’amplifier les progrès enregistrés, selon eux, contre les jihadistes ces derniers mois.

Avec notre envoyé spécial à Nouakchott, François Mazet

Les dirigeants présents à Nouakchott ont d’abord salué les progrès effectués depuis six mois : renforcement de Barkhane, succès militaires dans la zone des 3 frontières, améliorations au sein du G5 Sahel depuis la mise en place d’un état-major commun. « Les efforts se poursuivent, les progrès sont significatifs mais restent insuffisants », a concédé Mohamed Ould Ghazouani.

Le président mauritanien a également listé ce qui inquiète, et notamment la crise en Libye qui s’étend et, selon lui, pourrait nourrir les groupes armés et le « fléau terroriste ».

 Dans leur communiqué final, les dirigeants se sont aussi engagés à renforcer la judiciarisation des zones de conflit, c’est-à-dire la lutte contre l’impunité. Un point sur lequel le président du Conseil européen Charles Michel et le secrétaire général des Nations unies Antonio Guterres ont particulièrement insisté, soulignant au cours de la conférence la nécessité de faire respecter les droits humains. Antonio Guterres a également dit souhaiter un renforcement de la Minusma.