ven. Août 14th, 2020

Les traces de l'Info

L'INFO dans la diversité

Sensibilisation sur l’évaluation des compétences des enseignants

Sensibilisation sur l’évaluation des compétences des enseignants

AMI

Les travaux d’un atelier de sensibilisation sur l’évaluation des compétences des enseignants ont pris fin, samedi, à Nouakchott.

Deux jours durant, les participants étaient répartis en groupes de travail pour l’étude et l’approfondissement des thématiques relatives à l’évaluation, à la méthodologie et aux résultats escomptés.

La rencontre avait pour objectifs d’évaluer les capacités des enseignants pour cerner leurs besoins en formation continue en vue d’améliorer leur rendement, de motiver les plus distingués d’entre eux et d’harmoniser la formation continue avec les besoins exprimés.

Elle était organisée par la direction des projets de l’éducation etde la formation du ministère de l’Enseignement fondamental et de la Réforme de l’Éducation nationale avec le concours de la Banque Mondiale (BM).

Dans son mot de clôture, le secrétaire général du ministère de l’Enseignement Fondamental et de la Réforme de l’Education nationale, M. Mohamed El Moustapha dit Idoumou Ould Abdi Ould Jiyed, a précisé que le développement de notre système éducatif constitue une priorité capitale du programme du Président de la République, M. Mohamed Ould Cheikh El Ghazouani.

« Cette priorité a été concrétisée par le Président de la République qui a supervisé lui-même, la rentrée scolaire 2019-2020 ».

M. Jiyed a ajouté que l’évaluation des compétences constitue l’un des piliers essentiels de toute réforme, car toute amélioration de connaissances et d’expertises de l’enseignant se répercute positivement sur son rendement sur le plan pratique.

« Votre réflexion avait pour but de diagnostiquer les insuffisances et faiblesses en Arabe et en Français, en calcul et en pédagogie pratique en vue d’identifier les besoins en formation continue. Cela permettra de rehausser le rendement de l’instructeur, de motiver les plus distingués et d’assurer l’adéquation entre la formation continue et les besoins réels des enseignants. »

Le secrétaire général du ministère de l’Enseignement Fondamental et de la Réforme de l’Education nationale a enfin remercié les partenaires de son département : associations de parents d’élèves, syndicats professionnels, société civile et partenaires internationaux, surtout la BM pour leur contribution au succès des travaux de l’atelier qui s’achève.