lun. Sep 21st, 2020

Les traces de l'Info

L'INFO dans la diversité

Adama Bokar Soko, rapport CEP : « Le président de la République n’interviendra pas dans le travail de la Justice »

Adama Bokar Soko, rapport CEP : « Le président de la République n’interviendra pas dans le travail de la Justice »
Adama Bokar Soko, rapport CEP : AMI – Le ministre secrétaire général de la Présidence de la République, M. Adama Bokar Soko, a annoncé, dimanche après-midi, lors d’un point de presse au palais présidentiel, la composition du nouveau gouvernement.

Dans son introduction, le ministre secrétaire général a annoncé, que conformément au vœu du président de la République, M. Mohamed Ould Cheikh El Ghazouani, les annonces relatives à la composition du gouvernement se feraient selon des modalités nouvelles.

Celles-ci se fondent sur le souci de mettre à la disposition de l’opinion publique, en temps opportun, une information provenant de source officielle.

« Cela constitue aussi une ouverture en direction de la presse publique, privée et internationale, pour leur faciliter l’accès aux sources de l’information. La présence des journalistes et des médias à la cérémonie d’annonce du gouvernement concrétise cette nouvelle option ».

Le ministre secrétaire général de la Présidence de la République a précisé que la formation du nouveau gouvernement est étroitement liée à l’enquête de la commission parlementaire.

« Le président de la République, en tant que garant de la constitution, et sur la base de sa conviction intime, tient au principe de séparation des pouvoirs. Le Président de la République n’est pas intervenu, et n’interviendra pas, dans le travail des pouvoirs, législatif et judiciaire, et tiendra compte de leurs décisions ».

M. Adama Bokar Soko, a rappelé, que les noms de certains membres du gouvernement démissionnaire avaient été cités dans le rapport de la commission parlementaire. « Tout en respectant la présomption d’innocence, il a été estimé que les personnes concernées devaient bénéficier de toute latitude pour prouver leur innocence. C’est pourquoi, ils figurent parmi les ministres touchés par le changement.

« Le Président de la République n’hésitera pas à faire appel, à nouveau, aux compétences et à l’expertise de ceux, parmi eux, dont l’innocence aura été avérée ».

Le ministre a également précisé que le gouvernement a été formé sur la base de certains aménagements techniques, tels que :

-La fusion entre les secteurs de l’enseignement fondamental et secondaire, avec le maintien du principe de la centralisation de la réforme

-L’intégration du ministère délégué chargé de l’investissement et du développement industriel au sein de celui du ministère de l’Économie et de l’Industrie,

-La prise en compte de certains équilibres dans la carte politique et sociale du pays,

-L’injection d’ un sang nouveau dans le pouvoir exécutif, le développement de l’esprit d’équipe et l’ancrage du principe de la solidarité gouvernementale,

-L’accélération du rythme d’exécution et du suivi des programmes du président de la République, avec le maintien du principe d’interpellation et de jugement.

M. Adama Bokar Soko a, enfin, présenté la composition du gouvernement nommé sur proposition du Premier ministre, ainsi qu’il suit :

– Ministre de la Justice, Mohamed Mahmoud Ould Cheikh Abdoullah Ould Boya

– Ministre des Affaires étrangères, de la Coopération et des Mauritaniens à l’étranger, Ismaël Ould Cheikh Ahmed

– Ministre de la Défense nationale, Hanenna Ould Sidi

– Ministre de l’Intérieur et de la Décentralisation, Dr. Ahmed Salem Ould Merzoug

– Ministre de l’Économie, de l’Industrie et de la Promotion des secteurs productifs, M. Ousmane Mamoudou Kane

– Ministre des Finances, Mohamed Lemine Ould Dhéhbi

– Ministre des Affaires islamiques et de l’Enseignement originel, Dah Ould Sidi Ould Amar Taleb

– Ministre de l’Éducation nationale, de la Réforme, de la Formation technique et de la Réforme, Aïnina Ould Eyih

– Ministre du Pétrole, des Mines et de l’Energie, Abdessalem Ould Mohamed Saleh

– Ministre de la Fonction publique, du Travail et de la Modernisation de l’administration, Dr.Camara Mohamed Saloum

– Ministre de la Santé, Nédhirou Ould Ahmed

– Ministre des Pêches et de l’Economie maritime, Abdel Aziz Ould Dahi

– Ministre du Commerce, de l’Industrie et du Tourisme, Naha Mint Hamdy Ould Mouknass

– Ministre de l’Habitat, de l’Urbanisme et de l’Aménagement du Territoire, Khadijettou Mint Bouka

– Ministre du Développement rural, Dy Ould Zein

– Ministre de l’Equipement et des Transports, Mohamedou Ould M’Haïmid

– Ministre de l’Hydraulique et de l’Assainissement, Sidi Ahmed Ould Ahmed

– Ministre de l’Enseignement supérieur, de la Recherche scientifique et des Technologies de l’information et de la Communication, porte-parole du gouvernement, Dr. Sidi Ould Salem

– Ministre de la Culture, de l’Artisanat et des Relations avec le Parlement, Lemrabott Ould Bennahi

– Ministre de l’Emploi, de la Jeunesse et des Sports, Taleb Ould Sid’Ahmed

– Ministre des Affaires sociales, de l’Enfance et de la Famille, Naha Mint Haroune Ould Cheikh Sidiya

– Ministre de l’Environnement et du Développement durable, Mariem Bekaye

– Ministre secrétaire général du gouvernement, Ahmedou Tdjane Thiam.

– La conférence de presse s’est déroulée en présence du Directeur de Cabinet du président de la République,

– Abdel Vettah Ould Mohamed, conseiller à la présidence la République,

– Ahmed Bahine, chargé de mission à la présidence la République,

– Ahmed Salem Mohamed Vadel, chargé de mission à la présidence la République.