mar. Oct 27th, 2020

Les traces de l'Info

L'INFO dans la diversité

Mauritanie: l’opposant Biram Dah Abeid a rencontré le président Ghazouani

Mauritanie: l’opposant Biram Dah Abeid a rencontré le président Ghazouani
Mauritanie: l'opposant Biram Dah Abeid a rencontré le président GhazouaniRFI Afrique – Le président mauritanien Mohamed Cheikh Ghazouani a longuement rencontré vendredi 28 août au soir l’opposant et leader du mouvement abolitionniste IRA, Biram Dah Abeid.

Biram Dah Abeid, qui est aussi parlementaire, a donné une conférence de presse juste après sa rencontre avec le chef de l’État mauritanien auquel il dit avoir exposé plusieurs doléances.

Biram Dah Abeid dit avoir trouvé chez le président mauritanien l’écoute nécessaire et une volonté d’instaurer des rapports réguliers avec l’opposition dans l’intérêt de tous.

Le leader du mouvement abolitionniste IRA demande la reconnaissance de tous les partis politiques et organisations de défense des droits de l’homme, dont IRA et le Rassemblement pour une action globale (RAG).

Un retour prochain au sein de la Cédéao ?

« On a posé la légalisation du parti RAG et du mouvement abolitionniste IRA, mais aussi d’autres partis politiques qui sont interdits arbitrairement. Le président a donné des engagements qu’il va rétablir tout le monde dans la légalité démocratique », a affirmé Biram Dah Abeid.

Autre préoccupation exposée au président mauritanien Mohamed Cheikh Ghazouani, le retour de la Mauritanie au sein de la Cédeao, avec l’objectif de réduire les tracasseries administratives, fiscales et douanières des commerçants mauritaniens dans l’espace de la Communauté économique des États de l’Afrique de l’Ouest (Cédéao).

« Nous demandons et nous réclamons que la Mauritanie revienne dans son environnement économique et même social et culturel naturel qui est la Cédéao », a déclaré le leader de l’IRA.

La Mauritanie a participé à la création de la Cédéao en 1975 à Lagos au Nigeria, avant de se quitter l’organisation ouest-africaine en 2000 sous la présidence de Maaouiya Ould Taya.

Avec notre correspondant à Nouakchott,
Salem Mejbour Salem