jeu. Nov 26th, 2020

Les traces de l'Info

L'INFO dans la diversité

Mauritanie: Ghazouani reçoit le nouveau bâtonnier, voici ce qu’ils se sont dit

 Mauritanie: Ghazouani reçoit le nouveau bâtonnier, voici ce qu’ils se sont dit
Mauritanie: Ghazouani reçoit le nouveau bâtonnier, voici ce qu'ils se sont dit Le360afrique – Maître Brahim ould Ebetty, bâtonnier de l’Ordre national des avocats, a été reçu en audience par le président Mohamed Ghazouani. Il est également le coordonnateur du collectif de conseils qui défendent les intérêts de l’Etat dans l’affaire dite « des biens mal acquis ».

Cette rencontre intervient alors que l’enquête préliminaire relative au dossier «des biens mal acquis» menée par la police chargée de la répression des infractions à caractère économique, sous la conduite du parquet anticorruption, est presque bouclée.

A l’issue de l’entrevue avec le chef de l’Etat, le bâtonnier, cité par l’Agence mauritanienne d’information (AMI), organe du gouvernement, a parlé des progrès de la justice qui se matérialisent «par l’adoption d’une nouvelle loi relative à la profession d’avocat, laquelle constitue une avancée remarquable dans l’exercice de la profession».

Par ailleurs, «au cours de cette audience, nous avons évoqué l’indépendance de la justice, l’attention accordée par le président de la République au renforcement des capacités», a-t-il dit.

Selon lui, les avocats souhaitent «une conjugaison des efforts du ministère de la Justice et du barreau, pour assainir le service public de la justice, élément fondamental pour un Etat de droit, capable d’impulser un processus de développement économique et social».

Et d’ajouter: «Notre opinion est parfaitement convergente avec celle du président de la République, pour rehausser le prestige et la place que la Mauritanie doit occuper dans le monde».

Au cours de cette audience, le bâtonnier était accompagné par les membres du bureau du Conseil de l’ordre. Le bâtonnier apprécie particulièrement les bonnes dispositions affichées par Ghazouani, en perspective de la réforme de la justice et parle «d’une audience qui marquera l’histoire du barreau».

Un espoir fondé sur l’esprit d’ouverture et l’intérêt pour un service public de justice plus performant et aux normes, constatés chez le président de la République.

Par notre correspondant à Nouakchott
Amadou Seck