mar. Jan 26th, 2021

Les traces de l'Info

L'INFO dans la diversité

Le Liberia bénéficiera d’une aide du FMI pour réduire son déficit budgétaire

Le Liberia bénéficiera d’une aide du FMI pour réduire son déficit budgétaire
Le Liberia bénéficiera d'une aide du FMI pour réduire son déficit budgétaire

 (Agence Ecofin) – Depuis 2019, le Liberia bénéficie d’une facilité élargie de crédit (FEC) destinée à aider le pays à financer les réformes nécessaires à la stabilisation de son économie. Avec l’arrivée de la covid-19, les défis auxquels était déjà confronté le pays se sont exacerbés.

Le Liberia bénéficiera d’une nouvelle aide financière de 48,8 millions $ du FMI. C’est ce qu’a annoncé l’institution dans un communiqué publié le 21 décembre 2020.

Le décaissement de ce nouveau financement intervient à l’issue de l’achèvement des premier et deuxième examens du conseil d’administration du Fonds monétaire international (FMI), au titre d’une facilité élargie de crédit (FEC) accordée en décembre 2019. Dotée d’un financement de 214,30 millions $, celle-ci a pour objectif d’accélérer les réformes visant à remettre l’économie sur les rails.

Cependant, l’arrivée de la pandémie de covid-19 a considérablement augmenté les défis auxquels étaient déjà confrontées les autorités libériennes. L’activité économique a ralenti alors que le déficit budgétaire s’est creusé. Désormais, on s’attend à une croissance de -3% alors que les prévisions initiales tablaient sur un chiffre de 1,4%.

« La covid-19 continue d’exercer une pression importante sur la fragile économie du Liberia. Les autorités ont pris les mesures nécessaires pour stabiliser l’économie dans un contexte de défis multiples. Un modeste relâchement budgétaire est approprié pour répondre aux besoins humanitaires pendant la pandémie », a indiqué Tao Zhang, directeur général adjoint du FMI.

Dans ce sens, plus de la moitié du nouveau décaissement effectué au profit du pays de Georges Weah (photo) servira à combler le déficit de financement fiscal découlant de l’impact de la covid-19. Pour 2021, le FMI table sur une reprise de la croissance à 3,2%.

Moutiou Adjibi Nourou