mer. Mar 3rd, 2021

Les traces de l'Info

L'INFO dans la diversité

COVID-19 – Stratégie vaccinale : Macky pique à vide

le quotidien.sn

Interrogations sur les types de vaccins et le début des opérations

Le gouvernement a décidé de finaliser la Stratégie vaccinale en faisant adhérer massivement les populations à travers les activités de sensibilisation. Pour l’instant, il faudra s’atteler à la préparation technique des opérations de vaccination. Alors que le choix du vaccin retenu n’est pas encore fait.

Dans le sillage de la promulgation de la loi numéro 2021-18 modifiant la loi 69-29 du 29 avril 1969 relative à l’Etat d’urgence et à l’Etat de siège, Macky Sall poursuit sa marche en avant pour endiguer la pandémie au Sénégal. En Conseil des ministres hier, il a insisté sur les perspectives qu’offre la vaccination contre le Covid-19 qui continue ses ravages au Sénégal. Il a demandé au ministre de la Santé et de l’action sociale «d’engager sans délai les activités de sensibilisation et de préparation technique des opérations de vaccination contre le Covid-19 des populations cibles prioritaires».
Il s’agit d’une anticipation sur les éventuelles réticences liées à la vaccination qui ont cours partout dans le monde. Par conséquent, explique Macky Sall, «les forces de défense et de sécurité seront mises à contribution pour accompagner le déploiement rapide de la stratégie de vaccination». Ce n’est pas tout : «Le chef de l’Etat demande à ce sujet au ministre de la Santé et de l’action sociale de poursuivre et finaliser les discussions et les partenariats entamés pour l’établissement d’une plateforme numérique de suivi de la vaccination et l’intégrer dans la stratégie de vaccination anti Covid-19.»
Pour l’instant, les autorités sénégalaises semblent prendre les devants pour affiner leur stratégie vaccinale, mais elles n’ont pas dit un mot sur le vaccin choisi par le Sénégal depuis l’annonce d’une future livraison de 200 mille doses chinoises. Lequel sera choisi alors que la situation empire avec un taux de positivité qui a atteint hier plus de 12% au moment où la létalité est située au-dessus de 2%. Sans doute, les prochaines heures permettraient de lever ces interrogations après que le gouvernement aura décidé de donner le nom du candidat vaccin retenu. Parallèlement à l’initiative Covax, il avait décidé d’acquérir ses propres doses vaccinales pour prémunir ses citoyens.
Il faut savoir que la stratégie vaccinale est déclinée en deux phases : Elle vise à dans une première étape à assurer la vaccination d’au moins 90% des cibles prioritaires, constituées du personnel de santé, des sujets âgés d’au moins 60 ans, des sujets présentant des comorbidités, mais aussi des personnes de par leur fonction ou mode de vie sont plus exposées que le reste de la population générale. Selon le ministère de la Santé et de l’action sociale, cette première étape «va démarrer avant la fin du mois de mars 2021 et doit atteindre la totalité de la cible visée dans une période de deux mois».

Renforcement de la couverture maladie
En tout cas, le Président Sall a décidé de concentrer ses efforts sur l’amélioration de l’offre sanitaire. Il cite la mise en place de la Couverture maladie universelle (Cmu), en 2014, pour durablement améliorer la situation sanitaire des populations et assurer une performance globale de notre système de santé. Par conséquent, il a suggéré au gouvernement de renforcer l’organisation, le fonctionnement et le financement durable de la Cmu, en accentuant le soutien et l’encadrement des mutuelles de santé fonctionnelles dans tous les secteurs de la vie économique et sociale. Déjà, le Japon a décidé d’injecter 40 milliards de francs Cfa dans la deuxième phase du programme de la Couverture maladie universelle «que l’Etat va lancer en 2021, après validation finale de l’évaluation des activités de la phase initiale».