sam. Août 13th, 2022

Les traces de l'Info

L'INFO dans la diversité

Au Brakna  à Boghé  une session d’information sur l’importance  et l’utilité des infrastructures  d’hydrauliques pastorales (puits et forages) construites ou réhabilitées dans  le cadre du PRASPS.

Le lycée technique et professionnel de Boghé a abrité  une  session de formation au profit des points focaux de communication, des animateurs radio et journalistes locaux Il s’agit de sensibiliser et de familiariser ses derniers sur  l’importance et l’utilité des infrastructures d’hydrauliques pastorales (puits et forages) construites ou réhabilitées dans  le cadre du PRASPS

Le coordinateur régional du Brakna Mr Mamadou Maréga (et délégué de l’élevage du projet niveau de la wilaya)  a rappelé dans son discours d’ouverture l’objectif global de cette manifestation, qui est sensibiliser et de familiariser les points focaux de communication, les animateurs radio et les journalistes locaux au niveau de la wilaya, l’importance du programme et de marches la stratégie approche)) d’hydraulique pastorale déployées par le PRASPS Mauritanie, ainsi que les résultats et acquis de la composante 2 du projet. depuis 2006 date de mise en œuvre du projet,le PRAPS Mauritanie a entamé  la reconstruction / la réhabilitation dans sa zone d’intervention, d’un programme constitué par un  ensemble  d’infrastructures ( parcs de vaccination, postes de santé vétérinaire, marchés en bétail, airs de repos,  airs

d’abattages, puits et forages, ect,,,, ces infrastructures sont destinées entre autres à : améliorer la santé animale, sécuriser le mode d’existence et  les moyens de production des populations pastorales et d’accroitre le produit brut des activités d’élevage, améliorer l’accès à des moyens et services de production essentielle et aux marchés pour les pasteurs et agropasteurs dans des zones transfrontalières et le long des axes de transhumances des six pays sahéliens, garantir une exploitation et une gestion rationnelles de la ressource d’hydriques en milieu pastoral,  .

Âpres, le discours de Mr Marégua, ce fut le tour d’un débat   ouvert  entre les bénéficiaires de cette session  autour de la composante 2 (puits et forages)

Les intervenants ont souvent proposé,  entre autres des solutions pour résoudre des problèmes de leurs milieux respectueux.

Le staff complet de la délégation conduite par Mr Marégua a participé en apportant des orientations salutaires pour aider à transmettre le message qu’il faut pour ces vingtaines de participants.

Une fois sur leurs milieux  sensibiliser l’importance du programme et la stratégie pour résoudre toutes les problématiques ciblées des zones.

En ce qui concerne les acquis, Ajoute  Mr le coordinateur   Mamadou Maréga  ils sont énormes et ont permis entre autres de construire en grande partie à l’atteinte partiale de l’autosuffisance en eau pour un bon nombre du cheptel qui jadis, parcourait d’énorme distance pour s’abreuver, et faisant fi  à l’insécurité liée au vol du bétail et à d’autre aléas lies a l’irrégularité des précipitations qui caractérise notre zone du sahel. L’intérêt porté par l’état mauritanien au secteur d’élevage, Qui contribue activement à l’économie du pays. Nous amène à approfondir la réflexion pour le développement de ce secteur essentiel.

Les communicateurs (les bénéficiaires de cette session) doivent contribuer à une diffusion de plus en plus large  allez en élucidant l’importance et l’utilité de ce projet.

Diop Mohamedou Abou (les traces de l’info)