mar. Sep 28th, 2021

Les traces de l'Info

L'INFO dans la diversité

 Scandale du Collège 3 de Kaédi : déclaration de l’Alliance des Professeurs de Mauritanie (APM)

Scandale du Collège 3 de Kaédi : déclaration de l'Alliance des Professeurs de Mauritanie (APM)APM 

 

 

 

 

 

– Il ne fait aucun doute que le phénomène de la tricherie est l’un des pires fléaux qui peut affecter un système éducatif, dans n’importe quel pays du monde, surtout lorsque les parties qui y sont impliquées, sont censées être au courant des conséquences désastreuses qu’elle entraîne, non seulement pour la réputation du secteur, mais aussi pour l’avenir du pays en général.

Il n’échappe point aux esprits les plus simples, que les phénomènes de tricherie et de fuite de nos examens nationaux sont parrainés par des parties multiples qui agissent en général, au service de personnes riches et influentes dont notamment, certains indéboulonnables à l’intérieur et à l’extérieur du secteur.

Si le consensus est unanime sur l’importance de la lutte contre le phénomène de la tricherie aux examens nationaux, il demeure clair que les bénéficiaires et parrains du tripatouillage de nos examens sont encore capables, à chaque occasion, de mener leurs forfaits.

Aussi longtemps que les sanctions ne concerneraient les grands collaborateurs de la tricherie, les espoirs de succés de toute réforme et évaluation resteront vains.

L’incendie du centre d’examen du collège 3 de Kaédi démontre clairement, la multiplicité des parties de la mafia, ainsi que la diversité de ses méthodes. Partant des évolutions de l’incident survenu à Kaédi, au sein de l’Alliance des Professeurs de Mauritanie nous aimerions insister sur les points suivants:

Notre soutien à toute action professionnelle juste et globale menée par le secteur éducatif afin de contrecarrer cette catastrophe.

Notre satisfaction du message de rigueur et de fermeté envoyés, à travers l’adoption de mesures disciplinaires contre les participants à la tricherie du centre de Kaédi.

Notre réserve quant à la discrimination opérée dans l’application des mesures disciplinaires à travers notamment la disproportion des sanctions mais aussi à travers la protection de certaines parties impliquées dans le crime. Notre réclamation afin que le ministère prenne toute les mesures nécessaires pour assurer un déroulement normal, transparent et équitable du baccalauréat. Nous sommes persuadés à cet égard, que la coupure du service Internet, ainsi que la vérification de l »historique des chefs de centre et des surveillants sont les meilleures démarches pour y arriver.

Notre exhortation des collègues professeurs à éveiller la conscience professionnelle et à veiller au bon accomplissement de leur devoir, pour priver leurs ennemis de tout prétexte servant à entacher à leur honnêté.

Le bureau exécutif, le 24/ 07/ 2021