mar. Sep 28th, 2021

Les traces de l'Info

L'INFO dans la diversité

Le président Ghazouani veut une concertation inclusive sur tous les sujets (Kane Hamidou Baba -CVE)

Le président Ghazouani veut une concertation inclusive sur tous les sujets (Kane Hamidou Baba -CVE)Al-akhbar 

 

 

 

 

« Le Président Mohamed Ould Cheikh El Ghazouani s’est voulu rassurant sur la nécessité, pour les forces vives du pays, de se concerter sur tous les sujets et dans un cadre ouvert et inclusif « , a déclaré à Alakhbar, Kane Hamidou Baba, chef de la Coalition Vivre Ensemble (CVE), après sa récente audience avec le chef de l’Etat mauritanien.

Kane Hamidou Baba estime que « la querelle sémantique (dialogue/concertations) peut être dépassée et que les conditions sont réunies pour aller de l’avant », précisant qu’il « appartient désormais à l’Opposition, comme à la Majorité/Pouvoir de bien préparer ce dialogue ».

Il a rappelé que la CVE a déjà préparé un document intitulé: « Contribution de la coalition vivre ensemble pour un dialogue national » qui a été « mis à la disposition de tous les partenaires politiques ».

Dans le document de 8 pages, la coalition evoque, comme sujets de dialogue prioritaires, la nécessité d’élaborer « une nouvelle politique de partage du pouvoir » pour assurer notamment « la représentativité effective de toutes nos communautés dans le gouvernement, la haute administration, les institutions représentatives, la justice, l’administration territoriale ».

La CVE demande aussi « une nouvelle forme de gouvernance et d’aménagement du territoire pour reformer le territoire dans un sens alliant la déconcentration à la décentralisation avec un nouveau découpage territorial des wilaya, moughata, arrondissement et communes ».

La Coalition Vivre Ensemble plaide encore pour une « diminution du poids du pouvoir exécutif et particulièrement les pouvoirs du Président de la république pour arriver à un équilibre entre le pouvoir législatif, le pouvoir judiciaire et le pouvoir exécutif  » et appelle à « la réorganisation et au renforcement du pouvoir judiciaire pour le rendre plus fort, plus autonome et plus juste ».