mer. Déc 8th, 2021

Les traces de l'Info

L'INFO dans la diversité

Allemagne: SPD, libéraux et Verts posent les bases d’un futur gouvernement

RFI
Olaf Scholz, la leader des Verts, Annalena Baerbock ( à g.) et le libéral Christian Lindner ( à dr.) annoncent un accord préliminaire de gouvernement le 15 octobre 2021 à Berlin.
Olaf Scholz, la leader des Verts, Annalena Baerbock ( à g.) et le libéral Christian Lindner ( à dr.) annoncent un accord préliminaire de gouvernement le 15 octobre 2021 à Berlin. Christof Stache AFP

De notre correspondant à Berlin, Pascal Thibaut

« Une coalition de progrès pour poser les fondements d’une décennie du renouveau social, écologique, économique, numérique et sociétal ». Douze pages résument après des heures de discussion les bases sur lesquelles le SPD, les Verts et les libéraux veulent entamer des négociations pour former une coalition.

 À lire aussi : Allemagne: les sociaux-démocrates vont entamer les négociations pour former une coalition

« L’Allemagne peut être dirigée par un gouvernement qui va moderniser le pays », a estimé Olaf Scholz, chancelier en puissance. « Il n’y a pas eu depuis longtemps une telle occasion de moderniser notre pays », a déclaré le libéral Christian Lindner. Annalena Baerbock pour les Verts évoque la recherche de « ponts » entre les partis.

Hausse du salaire minimum

Mais un accord à trois est un compromis. Le SPD obtient gain de cause sur la hausse du salaire minimum, la garantie des retraites et la construction de logements. Les Verts peuvent être satisfaits de l’abandon du charbon dès 2030 au lieu de 2038 et du développement massif des énergies renouvelables.

L’opposition stricte des libéraux aux hausses des taxes s’impose au détriment des partis de gauche, comme le respect de la règle d’or et du pacte de stabilité en Europe. Des réformes sociétales sont prévues : un droit de la nationalité plus moderne et généreux, un système de points pour l’immigration choisie dans un pays manquant de main-d’œuvre ou la baisse de l’âge de voter à 16 ans.

Après l’approbation formelle des instances dirigeantes des trois partis, les négociations pour former une coalition devraient débuter la semaine prochaine.