mer. Déc 8th, 2021

Les traces de l'Info

L'INFO dans la diversité

Mali: la Cédéao se montre ferme avec le président de la transition Assimi Goïta

rfi
Le colonel Assimi Goïta, président de la transition malienne, lors d'une réunion de la Cédéao à Accra, en septembre 2020 (image d'illustration).
Le colonel Assimi Goïta, président de la transition malienne, lors d’une réunion de la Cédéao à Accra, en septembre 2020 (image d’illustration). REUTERS – FRANCIS KOKOROKO

Le président du Ghana Nana Akufo-Addo, président en exercice de la Communauté économique des États de l’Afrique de l’Ouest (Cédéao), a effectué, dimanche 17 octobre, une visite au Mali pour s’enquérir de l’état d’avancement du processus qui devrait sortir le pays de la crise. Il a rencontré le président de la transition le colonel Assimi Goïta. 

Avec notre correspondant à Bamako, Serge Daniel

Le président ghanéen Nana Akufo-Addo et le président de la transition malienne le colonel Assimi Goïta ont eu deux entretiens dimanche 17 octobre. Un tête-à-tête et des échanges en présence de leurs deux délégations. De source proche des rencontres, le colonel Assimi Goïta a fait un plaidoyer de la situation : les problèmes que rencontrent son pays, notamment l’insécurité, les chantiers ouverts, les assises nationales annoncées. « Assimi Goïta a parlé comme d’habitude calmement, mais avec clarté », confie l’un de ses proches.

Sur un autre point, l’affaire Wagner, il a rappelé qu’on lui cherche des poux dans la tête, et que son pays n’a à ce stade rien signé avec cette société privée russe qui utilise les mercenaire

Respect des engagements sur la tenue des élections

De son côté, d’après nos informations, le président en exercice de l’institution sous-régionale a pris la parole pour rappeler que les militaires maliens doivent respecter leurs engagements en organisant les élections présidentielle et législatives fin février 2022. Nana Akufo-Addo a rappelé qu’avant la fin de ce mois d’octobre, les autorités maliennes s’étaient engagé à rendre publique un chronogramme de tous les actes à poser jusqu’à la fin de la transition. En clair, à donner une date de fin de la transition. 

D’après nos informations, deux émissaires de la Cédéao devraient revenir avant la fin du mois pour faire le point de la situation.

► À lire aussi : Afrique de l’Ouest: un coup d’État peut-il laisser une trace positive?

rfi