(Paris) Emmanuel Macron, en tête, se qualifierait pour le second tour de l’élection présidentielle devant le polémiste d’extrême droite Éric Zemmour et la candidate du Rassemblement national Marine Le Pen, tous deux au coude à coude, selon un sondage Harris Interactive pour le magazine Challenges publié mercredi.

Le chef de l’État sortant est crédité de 23 à 30 % des intentions de vote selon le candidat qui se présenterait à droite, devant le candidat putatif Éric Zemmour et Marine Le Pen, tous les deux à 16-17 %, selon les configurations testées.

Lors de sondages précédents, M. Zemmour avait dépassé Mme Le Pen dans les intentions de vote des électeurs d’extrême droite, mais la tendance s’était inversée depuis deux semaines et la candidate du Rassemblement national avait pris deux points d’avance sur le polémiste, auteur de nombreux livres sur la société française et candidat non déclaré.

Pour la première fois depuis l’officialisation mi-octobre des cinq candidats à l’investiture du parti de droite Les Républicains, tous sont testés par Harris Interactive pour Challenges : Xavier Bertrand afficherait le meilleur score au premier tour, à 14 %, alors qu’une candidature de Valérie Pécresse recueillerait 11 %, Michel Barnier 10 %, Éric Ciotti 5 % et Philippe Juvin 4 %.

 À gauche, Jean-Luc Mélenchon (extrême gauche) atteindrait 10 %, quelle que soit la configuration à droite, tandis que Yannick Jadot (Vert) serait à 8-9 % et Anne Hidalgo (socialiste) à 5 %. Fabien Roussel recueillerait 2 %, Arnaud Montebourg chutant à 1 % par rapport à la semaine précédente.

Macron gagnant au 2e tour, peu importe l’adversaire

Au second tour, M. Macron serait réélu dans toutes les configurations testées : 59/41 % contre M. Zemmour, 55/45 % face à Mme Le Pen, 54/46 % contre M. Bertrand, 58/42 % s’il était opposé à Mme Pécresse, 59/41 % à M. Barnier et 64/36 % contre M. Mélenchon.

Les intentions de vote ne constituent pas une prévision du résultat du scrutin.

Elles donnent une indication des rapports de force et des dynamiques au jour de la réalisation du sondage.

Sondage réalisé en ligne du 19 au 22 novembre selon la méthode des quotas, auprès d’un échantillon de 2624 personnes représentatif de la population française âgée de 18 ans et plus, dont 2120 personnes inscrites sur les listes électorales. Marge d’erreur entre 1 et 2,3 points.

Avec La Presse