mer. Déc 8th, 2021

Les traces de l'Info

L'INFO dans la diversité

Boghé : 50 coopératives féminines reçoivent des financements dans le cadre du PESC II

Boghé : 50 coopératives féminines reçoivent des financements dans le cadre du PESC II
Boghé : 50 coopératives féminines reçoivent des financements dans le cadre du PESC IILes Traces de l’info – Le maire adjoint de la commune de Boghé Mr Dia Mamoudou Amadou a ouvert la cérémonie officielle de lancement des finances en cascade. Dans son allocution après le salut éternel de l’islam, il a une fois mis l’accent sur l’importance de ce projet d’appui à la culture, à l’artisanat et à la cohésion sociale dans ce pole d’activités de Boghé.

Le maire enfin souhaitera la bienvenue à la forte délégation du commissaire adjoint au commissariat aux droits de l’homme, à l’action humanitaire et aux relations avec la société civile, Mr Rassoul Ould Khal, au représentant de World Vision M. Charles Bakhoum et les 50 coopératives ciblées par le projet, le cabinet du wali, le Hakem mouçaid de Boghé, les 13 maires de la wilaya du Brakna concernés par le projet, la société civile, les membres de la maison de la société civile.

Après le mot du maire, Madame Aminata Abdoulaye Yall, au nom des femmes des coopératives présentes (50 coopératives) a remercié les initiatives salutaires de World Vision, l’Union européenne et de Tenmiya.

Le représentant de World Vision Mr Charles Bakhoum dira : qu’ils sont toujours disponibles à apporter leur contribution aux efforts combien louables du gouvernement Mauritanien à l’émergence d’une société civile efficiente et professionnelle.

Cet événement, ajoutera-t-il, est une haute portée pour World vision en RIM, qui depuis 35 années consécutives, s’est toujours jointe aux actions du gouvernement de la RIM et ses partenaires pour donner de l’espoir et des opportunités aux vaillantes populations dans les différents secteurs stratégiques (Education, Santé, Nutrition, Eau et assainissement, Sécurité alimentaire, développement économique).

Mr Charles a martelé que ce projet a un budget de 894 943 euros soit environ 36,5millions MRU sur une période de 3ans et demi. Ce projet est cofinancé à 75% par l’union européenne et 25% par World vision Allemagne dont la mise en œuvre est assurée par le consortium World vision et l’ong Tenmiya.

Enfin, le représentant de World Vision dira : que depuis décembre 2018, date démarrage du projet, world vision accompagne les organisations de la société civile mauritanienne de niveau I afin d’en renforcer les capacités, la structuration, la mise en réseau et leur capacité de financement tout en assurant la continuité des acquis du programme européen pour la société civile et la culture ( PESCC) et œuvrant en faveur de la cohésion sociale et de l’éducation à la citoyenneté d’hommes, de femmes, de jeunes et d’enfants.

World vision à travers ce projet espère contribuer d’avantage à l’amélioration du bien-être des enfants mauritaniens en particulier et leur famille en général, a ajouté M. Charles Bakhoum.

M. Rassoul Ould Khal, commissaire adjoint aux droits de l’homme, à l’action humanitaire et aux relations avec la société civile, a salué les activités de World Vision et l’Union européenne et Tenmiya.

Il a ajouté que notre pays a connu dernièrement des transformations profondes marquées par une orientation résolue en faveur de l’ancrage des valeurs de citoyenneté et de la culture du vivre-ensemble qui constituent des axes majeurs du programme électoral du Président de la République, Monsieur Mohamed Ould Cheikh El Ghazouani dans lequel il a déclaré que la Mauritanie qui est riche de sa diversité culturelle est déterminée à transcender les survivances des pratiques surannées qui sont en porte-à-faux des exigences en matière des droits de l’Homme.

Ce fut, après, la présentation du projet par Pape Daouda Diallo, le chef de projet PESC II, devant l’assistance.

Dans sa conclusion, Mr Diallo a affirmé haut et fort, que ce projet a permis aux organisations de se structurer juridiquement et de pouvoir répondre aux critères d’éligibilités des financements existant, pour une meilleure capitalisation des acquis, un travail de réflexion et de consultation a permis d’identifier les besoins des organisations de la société civile de Boghé, en renforcement de capacités, leur autonomisation et leur participation au cadre de concertation communaux et départementaux.

Les jeunes filles et garçons de Thiénel Halaybe encadrés par Mr Sall Moussa de World Vision ont présenté à l’assistance un sketch qui résume les changements qui ont eu dans leur vie quotidienne, suite aux efforts consentis par les différents partenaires : l’état, world vision, union européenne et Tenmiya.

Ils ont pu clôturer leurs champs, jardins, avoir des motopompes, prendre en charge l’éducation et la santé de leurs enfants, réhabilitation des canaux d’irrigation et des formations. Ils ont montré aussi, qu’aujourd’hui, ils possèdent de l’eau suffisante, les rendements de production ont augmenté, que les animaux en divagation ne les dérangent plus et qu’ils remercient ceux de prés ou de loin qui ont participé à ces transformations.

La délégation est allée visiter, les stands des coopératives et vers 16h, un point de presse a réuni : le représentante de world vision Mr Charles Bakhoum, Mr Macina Ousmane ( programme senior menangement de world vision, Mr Sow Moussa de Tenmiya et Pape Diallo le chef de projet ( PESC). A tour de rôle, ils ont répondu aux nombreuses questions de 9 organes de presse, toutes les questions axées sur le projet PESC.

——

Diop Mohamedou Abou dit HBodiel