ven. Juil 1st, 2022

Les traces de l'Info

L'INFO dans la diversité

Dr Fodé Oussou interpelle la junte : « Pour qu’il y ait une transition apaisée

Dr Fodé Oussou interpelle la junte : « Pour qu’il y ait une transition apaisée

Pour Africaguinee.com

Dr. Fodé Oussou Fofana, vice-président de l'Union des forces démocratiques de Guinée
Dr. Fodé Oussou Fofana, vice-président de l’Union des forces démocratiques de Guinée

CONAKRY-Alors que le tâtonnement dans la mise en place du CNT (conseil national la transition) et la publication d’un calendrier pour un retour à l’ordre constitutionnel, laisse planer des risques de « bras de fer » entre la classe politique et la junte, Dr. Fodé Oussou Fofana vient prodiguer des conseils pour réussir la Transition.

 Interrogé par un journaliste d’Africaguinee.com, le vice-président de l’Union des Forces Démocratiques de Guinée (UFDG) a réitéré le souhait de son camp d’avoir une transition apaisée. Mais, a-t-il martelé, la meilleure façon de l’avoir, c’est de s’assoir autour de la table, dialoguer.
« D’abord, il faut se mettre d’accord sur un médiateur qui a de l’expérience et qui est capable de comprendre la situation. La CEDEAO doit rencontrer le CNRD pour discuter et voir comment sortir la Guinée de cette situation pour aboutir à une transition réussie. Ce n’est pas des menaces qui vont arranger cette situation. Et quand la CEDEAO demande d’organiser les élections dans six mois tout le monde sait qu’il n’y a aucun moyen de le faire car on est déjà à trois mois. La CEDEAO doit reconsidérer sa position, venir ici et négocier avec les autorités. C’est ce qu’elle aurait dû faire », explique le vice-président de l’UFDG
 Organe central de définition et d’orientation stratégique de la transition, le CNT n’est toujours pas mis en place cent jours après le putsch. La junte a évoqué lundi 13 décembre 2021, la nécessité d’engager des négociations pour le rapprochement des différentes positions, renvoyant ainsi la mise en place du CNT aux calendes grecques. Face à la pléthore de candidatures (706), Dr Fodé Oussou Fofana, indique que le CNRD doit faire un arbitrage.     « La mise en place du CNT relève du CNRD. S’il y a 706 candidatures qui ont été enregistrées, il est de la responsabilité du CNRD de regarder ces candidatures-là, éliminer certaines pour avoir les 81. Je suis convaincu que pour mettre en place un gouvernement de 25 personnes, il y avait peut-être beaucoup plus de candidats, puisque beaucoup de guinéens voulaient être membres. De la même manière qu’on a fait le dépouillement des CV pour trouver 25 personnes, de la même manière on doit regarder la liste des gens qui ont déposé leur candidature pour le CNT », a-t-il conseillé, insistant sur le fait que le CNRD doit fixer des critères pour obtenir les 81 conseillers.« Il faut faire des critères que ça pour les partis politique ou pour d’autres entités. Si cela est fait, même en 15 minutes on peut finir ce travail et avancer », soutient M. Fofana.

A suivre…                 Siddy Koundara Diallo