La Coalition Benno bokk yaakaar a raté son meeting d’ouverture, ce samedi, au Stade municipal des Parcelles Assainies. Des responsables, ayant voulu monter avec leurs partisans au présidium, ont déclenché des bagarres entre les membres de la sécurité de quelques candidats de la coalition au pouvoir.

Par Babacar Guèye DIOP  – Abdoulaye Diouf Sarr est arrivé vers 20h, alors que les gradins du Stade municipal des Parcelles Assainies commençaient à se vider. Amadou Bâ et Alioune Ndoye n’ont pu prononcer leurs discours. Mimi Touré a quitté la manifestation avant l’heure. Zator Mbaye qui boude… Les couacs ont émaillé le meeting d’ouverture de la Coalition Benno bokk yaakaar ce samedi, aux Parcelles Assainies. Annoncée en grande pompe, la Première dame n’a pas fait le déplacement au stade municipal. Sur le présidium, étaient présents les 19 candidats de Bby pour les Locales du 23 janvier, en plus de Amadou Bâ, Mbaye Ndiaye, Aminata Touré, Seydou Guèye, entre autres hauts responsables de la coalition au pouvoir.

Cheikh Bâ créé le désordre, Mimi Touré quitte la manif’ pour absence de sé­curité, Zator Mbaye bou­de…
Le candidat à la Médina, Cheikh Bâ alias Messi, a mis le feu aux poudres. Flanqué de dizaines de gros bras, le directeur de la Caisse des dépôts et consignations (Cdc) a voulu monter à la tribune officielle, avec quelques-uns de ses partisans. La sécurité, composée d’éléments du maire Moussa Sy, s’est interposée. Il s’ensuivit des scènes de bousculades, des invectives de part et d’autre, et des bagarres. Plus nombreux, les Médinois ont pu faire sauter le verrou sécuritaire, pour s’installer à côté de leur Messi. Sentant que les choses pouvaient dégénérer, Aminata Touré a quitté les lieux sous forte escorte. Elle a vu que Zator Mbaye a aussi voulu regagner la tribune avec des gardes du corps. Bloqué devant l’estrade, l’ancien député progressiste a finalement boudé.

Diouf Sarr arrivé à 20h devant un stade quasi-vide
Pour ne rien arranger, le candidat à la Ville de Dakar a attendu que la mobilisation faiblisse, pour pointer le bout de son nez. Abdoulaye Diouf Sarr, après avoir effectué des caravanes, du siège de l’Apr à Mermoz, Ngor, Yoff, Grand-Yoff et Patte d’Oie, est arrivé à 20 h aux Parcelles Assainies, alors que beaucoup de militants étaient partis. Pourtant, la déclaration de la tête de liste de Benno bokk yaakaar à Dakar était attendue à 18h. Habillé en tenue traditionnelle marron, Moussa Sy, très agacé par la situation, a soldé ses comptes. Ses propos semblaient viser particulièrement Cheikh Bâ. «Il y a des gens qui croient qu’ils doivent avoir plus de sécurité que le président de la République. Ils pensent que leur sécurité doit être plus garantie, plus que celle de nos Khalifes généraux. Et partout, ces politiciens pensent que leurs partisans doivent monter avec eux, sur la tribune. Ce grand désordre n’existe que chez les politiciens», a déploré le maire sortant des Parcelles Assainies.

Moussa Sy : «Ce qui s’est passé est lâche et ignoble»
Moussa Sy invite les acteurs politiques à changer de comportements. «Je présente mes excuses à Mme le Premier ministre Mimi Touré. Ce qui s’est passé est lâche et ignoble. C’est mesquin, parce qu’on ne peut pas arrêter la mer avec ses bras. On va gagner le 23 janvier», a ajouté M. Sy, sous les injures de quelques partisans.
bgdiop@lequotidien.sn