Par Woury DIALLO (Envoyé spécial au Cameroun) – Gros camouflet pour le Cameroun, pays-hôte de la Can 2021. Théâtre des matchs du groupe E (Côte d’Ivoire, Algérie, Guinée Equatoriale, Sierra-Leone), le stade Japoma, situé près de Douala, suscite énormément de critiques depuis le coup d’envoi de la compétition en raison de l’état déplorable de sa pelouse.
Réuni mardi par visioconférence, le Comité exécutif de la Confédération africaine de football (Caf) a donc opté pour une mesure radicale en décidant que ce stade ne sera plus utilisé à partir des quarts de finale ! Les deux quarts de finale et la demi-finale prévus dans l’enceinte seront à la place délocalisés au stade Ahmadou Ahidjo de Yaoundé.
Un spécialiste charge les autorités camerounaises
Marc Yinda, un spécialiste du gazon de nationalité camerounaise, avait sonné le signal d’alarme mais les autorités en charge de l’organisation de la Can sont restées indifférentes.
«C’était prévisible. Depuis la construction de cette pelouse par la société GREGORI, nous avons relevé plusieurs imperfections qui ont été signalées jusqu’au niveau du ministère des Sports. Il fallait qu’on change le gazon et le substrat, car le gazon du stade de Japoma est posé sur un substrat sableux. Nous avons prévenu qui de droit que le gazon de Japoma va poser un problème dans les jours, les années à venir. Comme tout est politique, personne n’a voulu nous entendre», a confié Marc Yinda. Qui soutient qu’il sera difficile de restaurer la pelouse de Japoma avant la fin de la Can 2021.
En attendant, ce stade accueillera le bouillant Côte d’Ivoire-Algérie de jeudi et un 8e de finale. Avant de baisser le rideau de manière anticipée…

wdiallo@lequotidien.sn