Les partis politiques, coalitions ou indépendants sont appelés à ne pas verser dans une course à la proclamation des résultats provisoires. L’appel est du Forum du justiciable, qui demande aux citoyens d’aller voter dans la paix.

Par Mamadou SAKINE – Les états-majors des candidats sont priés d’éviter de proclamer prématurément des résultats provisoires, pouvant créer des malentendus et du désordre. C’est l’appel du Forum du justiciable, à la veille des élections territoriales de ce dimanche. Son bureau exécutif demande dans un communiqué, aux uns et aux autres, d’attendre avant toute proclamation des résultats, qui seront consolidés et publiés par les institutions compétentes en la matière.
Le Forum du justiciable invite également les autorités chargées de l’organisation des élections, à veiller à ce que tous les centres de vote soient dotés de matériel électoral avant le démarrage des opérations de vote. Dans le même ordre d’idées, il exhorte aussi la Commission électorale nationale autonome (Cena), conformément à la loi électorale, à veiller scrupuleusement à la régularité des opérations électorales. Quant aux partis politiques, coalitions de partis politiques et les personnalités indépendantes en compétition, ils sont appelés à éviter tout comportement, agissement ou discours pouvant entraîner la violence le jour du scrutin. Un appel aux citoyens à aller accomplir leur devoir citoyen massivement, est aussi lancé par le Forum du justiciable. Ce dernier estime que tout doit se faire dans le respect des lois et règlements de la République, tout en souhaitant «une très bonne journée de scrutin dans la paix, la sérénité et la sécurité».
La campagne électorale qui s’est déroulée normalement dans certains endroits du pays, a été émaillée de violences dans certaines parties, notamment à Dakar. A la Médina, des échauffourées ont été notées entre partisans de Cheikh Bâ de la Coalition Benno bokk yakaar et ceux du maire sortant, Bamba Fall, candidat de Gueum sa bopp. Plusieurs dégâts sont à déplorer. A Grand-Yoff et Sacré Cœur, les mêmes scènes ont eu lieu entre le camp de Barthélemy Dias, candidat de Yewwi askan wi à la Ville de Dakar, et militants de la coalition présidentielle, Benno bokk yaakaar. En visite à Thiès et dans la région de Diourbel pour s’enquérir du processus d’acheminement du matériel électoral jeudi, le ministre de l’Intérieur, Antoine Félix Abdoulaye
Diome, a rassuré les Sénégalais. «Personne, aucun citoyen ne peut aller au-delà de ce que lui permet la loi. Les droits des citoyens doivent être garantis.» Il a ainsi invité les Sénégalais à «faire leur choix, sans pour autant verser dans la provocation ou la violence».
msakine@lequotidien.sn