Le maire de Dakar dit «ne pas être intimidé» par les menaces de révocation brandies par le Président Macky Sall. Barthélemy Dias compte saisir le Bureau international du travail pour dénoncer «le harcèlement, la violence et la discrimination» contre Guy Marius Sagna et Capitaine Touré.

Par Babacar Guèye DIOP – Pour une conférence de presse, les journalistes étaient debout et les militants occupant les sièges dans une salle du Conseil municipal de Dakar ultra surchauffée. Dans cette ambiance étouffante, le maire de Dakar n’était pas venu pour faire baisser la tension. Costume bleu de nuit, mise impeccable, Barthélemy Dias, accompagné de quelques maires de commune, avec la fougue qu’on lui connaît, a tenu à réagir aux propos du président de la République. Macky Sall, interpellé sur les recrutements de Guy Marius Sagna et Capitaine Touré, a soutenu mardi dernier que le maire qui n’applique pas la loi, risque la révocation. «J’invite le Président Macky Sall à retirer ses propos pour la stabilité du pays et de son gouvernement. Je ne suis pas un maire qu’on intimide. Les menaces ne peuvent pas passer avec moi», a répliqué le maire de Dakar.
Sur les recrutements de Guy Marius Sagna et Capitaine Seydina Oumar Touré, Barthélemy Dias assume ses actes. Selon lui, les postes occupés par l’activiste et l’ancien gendarme existent à la Ville de Dakar. Sur le cas du Capitaine Touré, l’édile de la capitale fait savoir qu’il a remplacé une dame qui officie à la mairie depuis novembre 2011. «La Constitution consacre la libre administration des collectivités territoriales. Aucune loi ni décret n’est au-dessus de la Constitution. Personne ne peut au Sénégal me demander de l’aviser avant d’engager une personne dans mon cabinet. Je ne le ferai jamais», a prévenu M. Dias.
A ceux qui brandissent le décret portant organisation des collectivités territoriales, l’ancien député socialiste les renvoie ailleurs. «Dans l’organigramme qui existe à la présidence de la République, on ne peut y avoir plus de 300 ministres-conseillers, conseillers techniques et chargés de mission. Ce n’est pas possible ! Ils n’ont qu’à faire du n’importe quoi et me laisser travailler», a-t-il ajouté. Pour toutes ces raisons, le maire de Dakar compte internationaliser le combat. «Je vais saisir le Bureau international du travail ainsi que les centrales syndicales sur la discrimination, le harcèlement et la violence dont sont victimes le Capitaine Touré et Guy Marius Sagna», a annoncé Barthélemy Dias rappelant que son cabinet compte une douzaine de membres. Par ailleurs, le maire de Dakar a demandé une audience au président de la République pour lui exposer les problèmes de Dakar. Il estime que Dakar est «agressée, humiliée et reste une ville où la vie est très chère et que rien ne justifie».