dim. Déc 4th, 2022

Les traces de l'Info

L'INFO dans la diversité

Nouakchott : le ministère de l’Intérieur mobilise walis, hakems et maires pour lutter contre la mendicité

Nouakchott : le ministère de l’Intérieur mobilise walis, hakems et maires pour lutter contre la mendicitéCe vendredi 27 mai, une réunion consacrée à la lutte contre la mendicité à Nouakchott a mobilisé les walis, les hakems, les maires et la présidente du conseil régional de Nouakchott.

Présidée par le ministre de l’Intérieur et de la Décentralisation, Mohamed Ahmed Ould Mohamed Lemine, la réunion a également délibéré sur deux autres points en l’occurrence l’élaboration d’un plan proactif en prévision de la saison des pluies et les risques liés à la situation des marchés de la capitale.

Au sujet du point relatif à la préparation de la saison des pluies, le ministre de l’Intérieur a souligné que les attentes laissent présager une saison des pluies précoce et prometteuse, ce qui nécessite l’élaboration de plans volontaristes par les wilayas et les moughataas et une coordination avec le délégué général à la Sécurité Civile et Gestion de Crise et l’Office National de l’Assainissement, indique l’Agence Mauritanienne d’Information.

M. Ould Mohamed Lemine a ordonné dans ce sens la formation de comités de vigilance et de suivi au niveau des wilayas et des moughataas de la capitale.

« S’agissant des risques résultant de la situation des marchés et de l’anarchie qui caractérise les points d’approvisionnement en leur sein, le ministre a souligné qu’ils sont inacceptables compte tenu du danger qui menace les personnes et les biens, d’autant plus qu’il y a des obstacles qui empêchent l’intervention des services de la sécurité civile », rapporte l’Agence Mauritanienne.

En ce qui concerne la mendicité, le ministre de l’Intérieur a souligné qu’il s’agit d’un phénomène dégradant et inapproprié, et a souligné la nécessité de mettre en place des moyens pour l’éradiquer définitivement, en coordination avec les structures gouvernementales compétentes et les organisations de la société civile, a indiqué l’Agence Mauritanienne d’Information.

Par cridem.org