ven. Juil 1st, 2022

Les traces de l'Info

L'INFO dans la diversité

Boghé : restitution des résultats de la campagne de dépistage contre la malnutrition

Boghé : restitution des résultats de la campagne de dépistage contre la malnutrition(Dia Abdoulaye) – L’Association pour la santé, l’éducation et le développement global (ASEDG), a organisé le 22 juin 2022, dans la Salle de Conférence de l’Hôtel de Ville de Boghé, une journée de restitution des résultats de la campagne de dépistage contre la malnutrition au niveau des quatre communes de la Mouqata’a de Boghé.

Ont pris part à cette réunion de restitution, les maires des 4 communes, le médecin-Chef de la circonscription sanitaire, les représentants de la DRASS, de la World Vision et de l’ONG ALIMA.

Cette vaste campagne de dépistage dont la dernière en date a été effectuée du 9 au 11 juin dans le cadre du projet « Lutter contre la malnutrition dans un contexte humanitaire d’urgence nutritionnelle/insécurité alimentaire à Boghé » par ASEDG sur financement de l’UNICEF et en collaboration avec la DRASS.

Pour ce faire, l’ONG ASEDG a déployé sur le terrain ses relais communautaires qui ont été formés sur les techniques de dépistage, la sensibilisation et l’approche PB mère.

L’objectif général du projet est « de contribuer à la prévention et à la surveillance nutritionnelle des enfants de 6 à 59 mois dans la mouqata’a de Boghé ».

Il s’agira spécifiquement de connaître l’état nutritionnel des enfants de cette tranche d’âge dans la mouqata’a dans un rayon de 10 km des postes ou centres de santé fonctionnels, d’identifier les cas de malnutrition aigue sévère (MAS) ou aigue modérée (MAM) et suivre leurs prises en charge dans les structures sanitaires, renforcer la sensibilisation et la mobilisation sociale et connaître le taux de malnutrition par zone afin d’adopter la méthodologie adéquate.

Le dépistage a été effectué porte à porte avec prise de bandes individuelles PB tout en respectant les bonnes pratiques d’hygiène dans un contexte marqué par la pandémie du Covid 19.

Les résultats de la campagne de dépistage effectuée le mois courant sur un effectif total de 10892 enfants a révélé 99 cas de MAS et 70 cas de MAM. Les premiers sont pris en charge au niveau des structures sanitaires.

Ces chiffes globaux cachent des disparités : Les communes rurales de Dar El Avia et de Dar El Barka ont enregistrés les plus forts taux de malnutrition avec respectivement 1,53% et 1,04% des enfants dépistés. La commune de Ould Birome vient en 3e position avec 0,99% devant la commune urbaine de Boghé avec 0,74%.

Les participants ont mis l’accent sur la nécessité de poursuivre les efforts de sensibilisation auprès des mères pour les amener à prendre conscience du danger que représente la malnutrition aigue chez l’enfant et par conséquent à évacuer les victimes vers les CRENI des structures sanitaires où elles bénéficieront d’une prise en charge gratuite.

Sachant l’étroite relation qui lie la malnutrition et la pauvreté, ils ont également lancé un cri d’alarme au Programme alimentaire mondial (PAM) pour qu’il apporte son appui à ce projet. Le médecin-chef du CM de Boghé, le Dr Soumaré, a invité ses partenaires à élaborer, en collaboration avec sa structure, un plan d’action annuel pour l’année 2023 qui prendrait en compte les différentes stratégies de lutte contre le paludisme, la malnutrition et les problèmes liés à la santé de la reproduction.

Quant au représentant du DRASS, M. Oumar Sy a indiqué que l’Etat, avec l’appui de l’UNICEF, a promis de mettre à la disposition des Centres de nutrition, tous les intrants nécessaires pour éviter les ruptures de stocks.

Notons que les cas de malnutrition aigue sévère sont pris en charge dans 14 structures sanitaires réparties dans les 4 communes de la mouqata’a de Boghé.

Dia Abdoulaye Alassane