dim. Déc 4th, 2022

Les traces de l'Info

L'INFO dans la diversité

Le ministre de l’Agriculture : Notre objectif de mise en valeur de 220.000 ha pour permettre une couverture des besoins du pays de l’ordre de 47%

Le ministre de l’Agriculture : Notre objectif de mise en valeur de 220.000 ha pour permettre une couverture des besoins du pays de l’ordre de 47%

ami

« Dans l’hypothèse d’une bonne pluviométrie au cours de cet hivernage (Dieu Merci l’hivernage commence bien), un objectif de mise en valeur de 220.000 ha des spéculations de base (sorgho, maïs, petit mil, niébé, pastèque) a été retenu. Cette production permettra une couverture des besoins du pays de l’ordre de 470/0 contre 21 0/0 1’année passée ».

C’est ce qu’a déclaré le ministre de l’Agriculture, M.Adama Bokar Soko commentant une communication relative à la campagne agricole 2022-2023 qu’il a présentée au Conseil des ministres, réuni mercredi 29 juin à Nouakchott.

Le ministre a déclaré le lancement officiel de la campagne agricole 2022-2023 aura lieu dans une zone pluviale, et qu’il sera le point de départ de l’initiative de mobilisation pour le développement de l’agriculture qui s’étalera sur trois campagnes agricoles successives (2022-23, 2023-24 et 2024-25).

Il a ajouté : la mobilisation pour l’agriculture, indépendamment du lancement traditionnel de la campagne, devra être comprise comme un processus continu régulièrement animé au cours du cycle de production des différentes filières.

Au sujet des objectifs spécifiques fixés, le ministre a indiqué que l’objectif retenu pour la filière rizicole est de mettre en valeur 80.000 ha pour une production attendue de 440 000 t de paddy et un taux de couverture des besoins en riz blanc de l’ordre de 92,50/0 contre 890/0 la campagne passée. .

« Pour augmenter le niveau de couverture des besoins en légumes il est prévu d’emblaver 8000 ha pour atteindre un taux de couverture des besoins de l’ordre de 590/0 conte moins de 100/0 par le passé », a-t-il, déclaré.

Au sujet de la filière phoenicicole, le ministre a précisé quelle devra atteindre une production de 34 493 tonnes de dattes soit un taux de couverture des besoins de l’ordre de 550/0.

Parlant de la production de fourrage, le ministre a révélé que son département se fixe comme objectif, la mise en valeur de 540 ha de différentes cultures à haut rendement pour une production attendue de 21840 T de matière sèche et 150 tonnes de boutures

S’agissant de l’emploi, M. Soko a précisé qu’en plus de l’augmentation attendue de la production dans les différentes filières, les activités programmées permettront la création d’environ 52.500 emplois saisonniers et plus de 1,6 millions de bénéficiaires indirects de l’activité agricole.

Les emplois créés, dit-il, sont repartis comme suit :

• 28.000 dans l’irrigué,

• 8.000 dans le maraichage,

• 12.000 dans l’oasien ;

• 4.500 dans le pluvial

Enfin, le ministre a déclaré que le coût de la campagne Agricole 2022-2023 s’élève à plus de 4 milliards de MRU sur le Budget de l’Etat.