sam. Oct 1st, 2022

Les traces de l'Info

L'INFO dans la diversité

Mauritanie : Akinwumi Adesina, président du Groupe de la Banque africaine de développement, donne une nouvelle impulsion au partenariat avec le pays

audience-bad-mauritanie-1500.jpg

« Je suis ici pour impulser une nouvelle dynamique à notre partenariat. Nous nous tenons aux côtés de la Mauritanie pour accélérer la montée en capacité et en gamme de ses filières productives en blé, viande rouge, en pêche et dans le secteur minier. Nous le ferons en créant des zones de transformation spéciales qui offrent de nouvelles opportunités aux jeunes de ce pays qui entreprennent et créent ». C’est en ces termes, que le président du Groupe de la Banque africaine de développement, Akinwumi Adesina, a conclu sa visite officielle de 72 heures en Mauritanie.

M. Adesina, qui s’est entretenu avec le chef de l’État mauritanien, Mohamed Ould Cheikh El-Ghazouani, a annoncé que le partenariat avec le pays va être renforcé. « La Mauritanie est un partenaire stratégique. Nous sommes unis par une relation forte, historique, que nous allons faire davantage prospérer », a-t-il souligné.

Marie-Laure Akin-Olugbade, vice-présidente par intérim en charge du Développement régional, de l’Intégration régionale et de la Prestation de services, et Mohamed El Azizi, directeur général de la Banque pour l’Afrique du Nord, étaient de la délégation accompagnant M. Adesina, qui s’est rendu sur plusieurs sites d’infrastructures socioéconomiques durant les trois jours de sa visite.

Lors de sa rencontre avec le ministre des Affaires économiques et de la Promotion des secteurs productifs, Ousmane Mamoudou Kane, également gouverneur de la Banque pour la Mauritanie, Akinwumi Adesina a salué « les performances économiques de la Mauritanie et l’efficacité de sa riposte à la pandémie de Covid-19 qui a favorisé la résilience et la relance de l’économie ». Les échanges ont permis de passer en revue les différents volets de la coopération entre les deux parties. Ainsi, a-t-il été question de renforcer l’intégration des chaînes de valeur agricoles, de renforcer les capacités de  production et de transformation du minerai de fer – pour une plus grande valeur ajoutée de l’offre exportable – et d’appuyer les jeunes entrepreneurs.

« Cette relation, nous voulons la porter encore plus loin. L’accélérer, l’élargir et en approfondir le contenu », a affirmé, quant à lui, le président de la Banque évoquant, tour à tour, les enjeux de souveraineté alimentaire et énergétique et de développement d’infrastructures stratégiques en partenariat public-privé.

M. Adesina s’est rendu à Nouadhibou, au nord du pays, où il a visité le port de pêche, l’un des plus importants d’Afrique de l’Ouest, ainsi que le port minéralier exploité par la Société nationale industrielle et minière (SNIM)(link is external).

Partenaire de longue date de la Banque dans le secteur minier, la SNIM a, depuis 1978, bénéficié d’une série de financements. 175 millions de dollars ont été investis pour lancer, notamment, les opérations de la mine Guelb El Rhein (Guelb II) ainsi que la construction d’une nouvelle usine d’enrichissement de minerai de fer capable de développer une capacité additionnelle de production de 4 millions de tonnes par an (mtpa) de concentré de fer.

Akinwumi Adesina a félicité l’administrateur-directeur général de la société, Mohamed Vall Mohamed Telmidy, pour la performance et le rôle stratégique de l’entreprise. L’usine est l’un des principaux employeurs du pays créant près de 6 500 emplois et contribuant à hauteur de 15 % au produit intérieur brut.

Le président du Groupe de la Banque africaine de développement a également participé au Conseil supérieur de l’investissement, qui a réuni des dizaines d’investisseurs nationaux et internationaux, ainsi que les membres du gouvernement et le corps diplomatique. « Je crois en la Mauritanie, je crois en son avenir. Je vous encourage à venir, nombreux, investir dans ce beau pays aux innombrables opportunités », a lancé Akinwumi Adesina à l’endroit des investisseurs.

Le Groupe de la Banque africaine de développement œuvre en Mauritanie depuis plus de cinquante ans. Ses opérations couvrent les secteurs de l’agriculture, de l’eau et de l’assainissement, des transports, du développement humain, de la finance, outre les secteurs industriel et minier. Son portefeuille actif s’élève ainsi à plus de 300 millions d’euros d’engagements.

Contact:

Fahd Belbachir, chargé supérieur de relations extérieures et de la communication pour l’Afrique du Nord I Banque africaine de développement I f.belbachir@afdb.org(link sends e-mail