sam. Oct 1st, 2022

Les traces de l'Info

L'INFO dans la diversité

Mauritanie-Algérie-Pêche : réunion à Alger de la Commission technique mixte algéro-mauritanienne

Mauritanie-Algérie-Pêche : réunion à Alger de la Commission technique mixte algéro-mauritanienne APS – L’impératif de promouvoir le domaine de la pêche de manière à réaliser l’intégration et la complémentarité entre l’Algérie et la Mauritanie a été souligné lors de la réunion, jeudi à Alger, de la Commission technique mixte algéro-mauritanienne dans le domaine de la pêche.

Coprésidant avec le ministre mauritanien des Pêches et de l’Economie maritime, Mohamed Ould Abidine Ould Mayif, les travaux de cette Commission, le ministre de la Pêche et des Productions halieutiques, Hicham Sofiane Salaouatchi a affirmé que les relations de coopération bilatérale sont confortées par « une nouvelle dynamique à la faveur de la visite effectuée en décembre dernier à Alger, par le président mauritanien Mohamed Ould Cheikh El-Ghazaouani, ayant abouti à la dynamisation de la coopération dans divers domaines.

Rappelant les accords signés récemment à l’occasion des travaux de la 19e session de la Grande Commission mixte de coopération algéro-mauritanienne tenus début septembre à Nouakchott, M. Salaouatchi a indiqué que le procès verbal de cette session prévoit également l’attribution à l’Algérie de quotas annuels de pêche dans les eaux territoriales mauritaniennes.

Les rencontres de la Commission technique mixte algéro-mauritanienne dans le domaine de la pêche, tenues récemment à Nouakchott, ont été marquées par « un débat constructif et une concertation fructueuse ayant permis de franchir de grands pas dans l’élaboration du projet cadre de coopération multilatérale dans le domaine de la pêche, de l’aquaculture et du développement de la pêche hauturière », a-t-il rappelé.

Dans le même sillage, il a ajouté que ce nouveau cadre spécifie les méthodes et techniques d’exploitation des quotas de pêche accordés à l’Algérie et définit le cadre de coopération afin de permettre aux Mauritaniens de tirer profit des potentialités, des produits et des expertises dont recèle l’Algérie dans le domaine de la pêche, de la formation et de la recherche scientifique en matière d’aquaculture marine et continentale, de construction et de réparation des navires de pêche et de transformation des produits halieutiques, en sus de la coopération dans le domaine de la surveillance maritime.

A ce propos, M. Salaouatchi a relevé une réelle volonté chez son homologue mauritanien de « promouvoir le domaine de la pêche, de façon à contribuer à la réalisation de l’intégration et de la complémentarité entre l’Algérie et la Mauritanie ».

De son côté, le ministre mauritanien des Pêches et de l’Economie Maritime a tenu à remercier l’Algérie, avec laquelle son pays a pu mettre à profit leur coopération notamment dans le domaine de la formation, en bénéficiant de l’expertise de nombre d’instituts algériens.

S’agissant des objectifs de la Commission, il a affirmé qu’ils s’inscrivent dans le cadre de la concrétisation de la coopération sur la base des intérêts communs des deux pays, notamment en ce qui concerne les quotas de pêche accordés à l’Algérie dans les eaux territoriales mauritaniennes, la formation maritime, la production, le sauvetage maritime, la construction navale et la pisciculture.

Le ministre mauritanien a relevé « la disposition de la partie algérienne à promouvoir cette coopération au mieux des intérêts communs des deux pays ».