dim. Déc 4th, 2022

Les traces de l'Info

L'INFO dans la diversité

Jeune Afrique : aucune condition exigée à « Aziz » pour son voyage à Paris

Jeune Afrique : aucune condition exigée à Essahraa – Pour le moment, aucune condition n’a été posée à l’ancien président mauritanien Mohamed Ould Abdel Aziz, pour ce qui concerne son actuel déplacement en France.

C’est ce qu’indique le confrère « Jeune Afrique », selon lequel, l’ex Chef de l’Etat qui prévoit de séjourner deux à trois semaines en France, n’a pas été tenu de donner à la justice une date de retour.

Et de préciser, citant con Collectif de défense, les assurances faites Ould Abdel Aziz, « qu’il ne se déroberait pas et qu’il ne fuirait pas la Mauritanie ».

« Il y demeure en effet poursuivi pour, notamment, corruption, blanchiment d’argent, enrichissement illicite, dilapidation de biens publics et octroi d’avantages indus. La date de son procès et de celui de ses onze co-accusés n’est pas encore connue », poursuit « Jeune Afrique ».

Désormais en possession de ses deux passeports, l’ex-chef de l’État, libre mais toujours poursuivi à Nouakchott, s’est rendu la semaine dernière dans la capitale française.

Il devrait donc arriver à Paris le 22, au petit matin. L’ancien président se rendra, entre autres, à l’Hôpital d’instruction des armées Percy de Clamart, en région parisienne, afin d’y effectuer des examens médicaux.

Il est en effet suivi dans cet établissement depuis qu’il a été victime d’un tir d’arme à feu, en 2012. Par ailleurs, il a subi un cathétérisme cardiaque en début d’année, au Centre national de cardiologie de Nouakchott, ce qui nécessite un suivi.