mer. Fév 1st, 2023

Les traces de l'Info

L'INFO dans la diversité

Libération des soldats ivoiriens : Faure Gnassingbé s’érige en médiateur efficace de la CEDEAO

lefaso.net

Libération des soldats ivoiriens : Faure Gnassingbé s’érige en médiateur efficace de la CEDEAO La paix en Afrique et surtout dans la région ouest du continent demeure une priorité pour le président togolais Faure Gnassingbé. Son intervention exceptionnelle dans l’affaire des 49 soldats ivoiriens détenus au Mali, jusqu’à son dénouement heureux il y a quelques jours, en est une parfaite illustration.

Après des mois de détention et une condamnation à 20 ans de prison, les soldats ivoiriens ont finalement bénéficié d’une grâce présidentielle de la part du Colonel Assimi Goïta. Ce dernier a lui aussi préféré le choix de la paix, du dialogue et de l’entente proposé par son homologue togolais. Soulignons que la libération des militaires ivoiriens est survenue deux jours seulement après un déplacement express du Président de la République Togolaise à Bamako puis à Abidjan le 04 janvier dernier.

Les efforts de Faure Gnassingbé en faveur de la paix et de la stabilité

Depuis l’arrestation des soldats ivoiriens au Mali le 10 juillet 2022, le Togo n’est pas resté indifférent. Il a rapidement proposé une approche fraternelle pour trouver des solutions concertées privilégiant la paix et l’entente entre les États. Cette médiation togolaise a été aisément acceptée par les deux pays et a même reçu le soutien de ses pairs de la sous-région.

Des passerelles diplomatiques ont donc été mises en place pour faciliter la poursuite des négociations entre les différentes parties prenantes. Au fil des jours, des résultats progressifs ont été perceptibles. La grande première fut la libération en septembre de trois soldates sur 49. S’en est suivi, le 22 décembre 2022, la signature d’un mémorandum d’entente relatif à la promotion de la paix et au renforcement des relations d’amitié, de fraternité et de bon voisinage entre le Mali et la Cote d’Ivoire.

Rappelons-le, le président togolais avait déjà joué le rôle de médiateur l’année dernière, entre le Mali et la Cédéao. Il a permis d’obtenir un précieux compromis ayant abouti à la levée des sanctions économiques de la Cédéao contre le Mali. Tout compte fait, les différentes initiatives diplomatiques de Faure Gnassingbé ont toujours concouru à l’instauration d’un climat de paix dans la région ouest africaine.

Une diplomatie d’impact vivement saluée

Que ce soit du côté des autorités maliennes ou ivoiriennes, le coup de maitre diplomatique de Faure Gnassingbé est grandement apprécié. « Le Gouvernement de la Transition renouvelle sa profonde reconnaissance au Président de la République Togolaise, SE M. Faure Essozimna Gnassingbé, pour ses efforts inlassables et son engagement constant pour le dialogue et la paix dans la région ».

« La Cédéao et l’Afrique ont une chance extraordinaire de pouvoir compter sur un leader tel que vous… Humble, discret mais d’une efficacité redoutable …Désormais le monde entier sait que l’Afrique est capable de résoudre ses problèmes par ses fils dignes et fiers », a exprimé un internaute.

« Convaincu de l’importance de la paix et de l’entente entre les États pour le bien-être des peuples, le Togo continuera inlassablement d’œuvrer au renforcement de la coopération régionale », a indiqué pour sa part le président Faure Gnassingbé.

Esso ABALO