mer. Fév 1st, 2023

Les traces de l'Info

L'INFO dans la diversité

Sénégal : Une vingtaine de chefs d’Etat et de gouvernement attendus au sommet Dakar 2

maliweb.net

– Le Sommet Dakar 2 sur l’agriculture se tient du 25 au 27 janvier sous le thème ‘’ Nourrir l’Afrique : souveraineté alimentaire et résilience’’.

Une vingtaine de chefs d’Etat et de gouvernement africains sont attendus au sommet Dakar 2 (25 au 27 janvier) au Cicad de Diamniadio, a annoncé lundi le ministre sénégalais chargé de l’Agriculture.

L’officiel sénégalais s’est exprimé lors du point de presse marquant le lancement de la communication du sommet qui porte sur le thème “Nourrir l’Afrique : Souveraineté alimentaire et résilience”.

« Ce présent sommet Dakar 2, co-organisé par le Sénégal et la Banque africaine de développement (BAD), réunit plus d’une vingtaine de chefs d’Etat et de gouvernement africains », a dit Aly Ngouille Ndiaye, ministre sénégalais de l’Agriculture.

Il a aussi annoncé la présence entre autres du président de la BAD, du directeur général de la FAO ainsi que de pays comme l’Irlande et la Serbie.

« D’éminents experts dans divers domaines dont l’agriculture, l’élevage, la pêche, la coopération, les finances seront de la rencontre”, a fait comprendre Ndiaye.

« Au sommet, une quarantaine de pays africains vont défendre leurs pactes nationaux de souveraineté alimentaire devant la BAD », a relevé le ministre sénégalais, assurant que l’objectif de Dakar 2 est de trouver les stratégies les mieux adaptées pour l’effectivité de la souveraineté alimentaire sur le continent.

Beth Dunford, vice-présidente à l’Agriculture, au Développement social et humain à la BAD, a soutenu que le sommet va tourner autour de sessions concrètes pour trouver des solutions aux questions de l’insécurité alimentaire sur le continent.

« Des boardroom pour trouver des accords vont se tenir et au niveau de la BAD notre démarche va être guidée par les résultats de ces sessions », a noté Dunford.

Elle a rappelé que depuis le lancement de la stratégie ‘’Nourrir l’Afrique’’ dont l’ambition est de libérer le potentiel agricole du continent et stimuler la création d’emplois, la BAD et ses partenaires ont injecté 7 milliards USD et touché 74 millions d’agriculteurs en 6 ans.

« On doit augmenter notre finance pour que les chaînes de valeur puissent mieux se comporter. On compte sur le soutien politique pour avancer à partir de Dakar 2 », a dégagé en perspective Dunford.

Revenant sur le cas de son pays co-organisateur de la rencontre, le ministre de l’Agriculture a fait savoir que le Sénégal table sur une levée de financement à hauteur de 1600 milliards francs cfa (2 milliards 646 millions USD) représentant 1/3 du budget global consacré à la souveraineté alimentaire pour son pays.

« Chaque pays va poser son pacte national devant la Bad et les partenaires », a-t-il lancé, se voulant optimiste pour ce sommet faisant suite au premier qui s’était tenu en 2015.

AA/ Dakar/ Alioune Ndiaye

Source: https://www.aa.com.tr/fr