mer. Fév 1st, 2023

Les traces de l'Info

L'INFO dans la diversité

l histoire retiendra : Boghé : le discours intégral du maire de Boghé Mr Ba Adama Moussa… [PhotoReportage]

Boghé : le discours intégral du maire de Boghé Mr Ba Adama Moussa... [PhotoReportage] …à l’occasion de la nouvelle gare routière communale.

La nouvelle gare routière communale de Boghé est ouverte aujourd’hui au trafic routier et ce, pour compter du Jeudi 16 Janvier 2014.

Etaient présents à cette journée le Maire Mr Ba Adama Moussa, le Député Mr Sy Samba Kéllel, le maire élu Mr Dia Hamady Hachemiou, le Hakem Départemental Mr M’Hada Ould Khattra, le secrétaire général de la commune Mr Ibrahim Diakité, les conseillers municipaux, les chefs de service départementaux et de sécurité, les représentants des ONG et partenaires du développement local, les chefs de Villages et de quartiers de Boghé.

Après le mot du représentant des Bénéficiaires, transporteurs et des chauffeurs Mr Ména Ould Ahmed, le maire Ba Adama Moussa dira : « dés l’entame de mes propos, je tiens particulièrement au nom du conseil Municipal et l’ensemble des populations de la commune de Boghé à remercier la présence parmi nous de Monsieur M Hada Ould Khattra, Hakem de Boghé, qui depuis son arrivée à la Moughataa n’a cessé d’accompagner le processus combien laborieux du développement local.

Ainsi, nous saluons fraternellement, la présence symbolique et républicaine de notre frère, j’ai nommé Monsieur Hamady Hassymiou Dia, maire élu de la commune de Boghé, à qui j’adresse mes félicitations et mes vœux de réussite pour la mission exaltante et citoyenne qui vient de lui être confiée.

La cérémonie qui nous réunit ce jour, est le couronnement d’une démarche participative avec les populations et la société civile qui ont préalablement défini leurs priorités au cours des journées de concertations organisées en 2011-2012 pour les constructions d’infrastructures marchandes pouvant stimuler la croissance et organiser les sous- secteurs du transport par la gare routière et élevage à travers l’abattoir.

Nul besoin de faire diagnostic et l’état des lieux dans ces deux domaines caractérisés par l’occupation irrégulière du domaine public, les embouteillages et les abattages clandestins sauvages au niveau du marché de Boghé Escale et du carrefour avec leurs corollaires d’accidentes de vente de viande dont la traçabilité est douteuse.

Ce projet de gare routière financé par l’Union Européenne et à travers le PERICLES et le CR2 sur base des bons indicateurs de performance de la commune de Boghé qui a également participé à hauteur de 30% à l’enveloppe globale du financement total de prés de 20 000 000 UM dont 17% ont été prélevés par la TVA et L’IMF au profit de l’état.

Mais la mise en œuvre de ce projet structurant n’à point été une sinécure, tant il est vrai que les obstacles furent nombreux à la tête desquels, les difficultés d’accès au foncier. C’est le lieu de remercier le comité des exploitants du CPB.

Tous les notables et cadres de la commune qui se sont dressés comme un seul homme pour barrer le chemin à la spéculation foncière et au bradage à un vil prix patrimoine collectif. Dans ce même registre, nos remerciements s’adressent aux pouvoirs publics sous la haute impulsion de son excellence Monsieur Mohamed Ould Abdel Aziz, président de la république, dont la saisine dans cette affaire a été salvatrice puisqu’elle a permis à la commune de Boghé pour la première de bénéficier de plus de 3 Hectares de terrain dont un Hectare occupé par la gare routière.

Les deux hectares restants seront rapidement aménagés, car leurs financements sont acquis et intégrés au budget 2014 pour 138 000 000 UM destinés aux infrastructures suivantes : L’Hôtel de Ville, le Marché Forain, une école fondamentale cycle complet, une salle de spectacles de 500 Places.

Il s’y ajoute la programmation en 2015 et 2016 par le même bailleur le PNIDDELE (programme national intégré du développement local et de l’emploi jeunes) qui financera la clôture n béton armé du cimetière de Boghé et la construction de deux autres écoles fondamentales en béton armé. Je rappelle que ce programme tripartite est financé conjointement par l’état mauritanien, la Banque Mondiale et l’Union Européenne.

Ainsi, cette zone anciennement dédiée au CPB, apportera des changements qualificatifs, changera la physionomie architecturale du centre de ville et sera à n’en pas douter un pont économique entre la partie périurbaine (5 quartiers) et rurale (56 villages) pour une estimation de 60 OOO habitants.

Les différents compartiments de la gare routière que nous apprêtons sous peu à découvrir sont composés ainsi qu’il : une salle de détente pour les passagers avec une passerelle pour les handicapés, deux bureaux pour les gestionnaires et la sécurité, un restaurant de 9 m X 5m, six latrines pour les femmes et les hommes, une loge de gardien et sa toilette et un mur de 100 m x 100m.

Ainsi, dans un proche avenir l’aile Nord de la gare routière ferait l’objet d’un partenariat stratégique avec la Star Oïl, leader des hydrocarbures en Mauritanie qui envisage d’y construire une station de service avec une salle d’entretien et de lavage de véhicules pour créer de la valeur ajoutée par les emplois jeunes.

Pour les raccordements en Eau et Electricité, de l’ouvrage et des correspondances ont été adressées à la SDNE et à la Somelec depuis plusieurs mois, nous en appelons Monsieur le Hakem afin que ces questions importantes soient réglées dans de meilleur délai, car il va de la fonctionnalité même de la gare routière.

Par ailleurs, pour assurer la pérennité de la rentabilité de cet ouvrage comme des autres, plusieurs réunions ont été présidées par Mr le Hakem, réunions qui ont porté sur la sensibilisation des acteurs et des usages des sous- secteurs du transport et de l’élevage.

Dans ce cadre des arrêtés concertés ont été adoptés pour mettre définitivement fin au désordre qui prévaut actuellement dans ces domaines importants pour le cadre de vie des populations. Comme mesure d’accompagnement, 18 Latrines ont également été construites en collaboration avec la World Vision à proximité du marché pour offrir aux usagers les services essentiels de base.

Afin de préserver ces acquis, je demande au personnel municipal et à toutes les populations de bien vouloir aider Monsieur le maire élu et le nouveau conseil municipal à relever les nouveaux défis qui se posent à la commune et dont la résolution nécessite une synergie d’actions de toutes les bonnes volontés et des partenaires du développement local.

En commençant mes propos par les remerciements, permettez moi d’en conclure par la reconnaissance éternelle que j’exprime encore une fois à l’endroit des vaillantes populations de Boghé qui m’ont fait le redoutable honneur de représenter leur prestigieuse commune pendant la dernière décennie. Les succès enregistrés ont été les leurs et les insuffisances constatées sont celles de l’œuvre humaine qui restera à jamais perfectible.

Je vous remercie. »…..

Diop Mohamedou Abou dit Hbodiel

Avec Cridem, comme si vous y étiez…

Les articles, commentaires et propos sont la propriété de leur(s) auteur(s) et n’engagent que leur avis, opinion et responsabilité
Commentaires : 6
Lus : 3970