sam. Oct 1st, 2022

Les traces de l'Info

L'INFO dans la diversité

Guterres condamne fermement l’attaque terroriste visant l’armée malienne

Guterres condamne fermement l’attaque terroriste visant l’armée malienne
– Survenue dans la zone frontalière avec le Burkina Faso et le Niger il y a quelques jours.
Guterres condamne fermement l'attaque terroriste visant l'armée malienne

New York

AA / New York

Le secrétaire général des Nations unies, Antonio Guterres, a condamné vendredi, l’attaque visant l’armée malienne aux frontières avec le Burkina Faso et le Niger, il y a quelques jours.

Mercredi, le Mali a fait état d’un bilan de 42 morts et 22 blessés dans les rangs de son armée, lors d’une attaque terroriste survenue près de la ville de Tessit. Le groupe terroriste Daech est accusé d’être à l’origine de cet attentat.

« Guterres condamne fermement l’attaque terroriste contre les forces armées maliennes à Tessit, dans la région d’Ansongo, le 7 août, qui a fait un bilan lourd », a indiqué Stéphane Dujarric, porte-parole du Secrétaire général, lors d’une conférence de presse à New York.

« Le Secrétaire général exprime ses plus sincères condoléances aux familles des victimes et au peuple malien, qui continuent de payer un lourd tribut dans leur guerre en cours contre le terrorisme », a-t-il ajouté citant Guterres.

De nombreuses organisations extrémistes sont actives dans la région du Sahel africain, y compris la branche d’Al-Qaïda au Maghreb, où ces organisations lancent de temps en temps des attaques visant des casernes militaires et les étrangers dans les pays du Sahel, notamment au Mali.

Le Mali connaît une crise sécuritaire continue depuis 2012, et en mai 2021, l’armée a pris le pouvoir et le chef de la junte, Assimi Goita, a annoncé que le président Bah N’daw et le Premier ministre Mokhtar Wan avaient été déchus de leurs pouvoirs.

Depuis juin 2021, Goita est devenu président de la transition malienne et a renié sa promesse de rendre le pouvoir aux civils après les élections qu’il avait promis d’organiser en février 2022, mais qui n’ont pas eu lieu.

*Traduit de l’arabe par Hajer Cherni